Features

Menace de Daech aux USA, sujet tabou pour Washington

Barack Obama

Suite aux attentats de Paris, les terroristes de Daech ont menacé les Etats-Unis d’y organiser des actes terroristes. Cependant, fin novembre 2015, le chef d’Etat américain Barack Obama s’empressait de rassurer son peuple qu’il était à l’abri de tout danger. Néanmoins, les médias de masse ne comprenaient pas la réticence du gouvernement américain à qualifier la fusillade du 2 décembre en Californie d' »acte terroriste ».

« Pour le moment, nous ne disposons d’aucune information concrète et fiable sur un quelconque complot dans notre pays », a auparavant déclaré le leader américain. L’expert dans le domaine des recherches sur le terrorisme Frank Salvato a tenté d’expliquer la raison pour laquelle les autorités américaines ont eu du mal à qualifier le meurtre de masse de San Bernardino d’acte terroriste.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

« L’administration actuelle aux Etats-Unis ne veut pas prononcer des mots comme « terrorisme islamique », « terrorisme » ou tout ce qui peut être lié à des actions violentes pouvant évoquer le Proche-Orient », a-t-il expliqué. « Franchement, cela agace bien des gens qui voient le monde avec les yeux grands-ouverts de constater qu’ils (les autorités américaines, ndlr) ne parlent pas plus directement de faits à notre avis évidents « , déplore Frank Salvato, politologue et directeur exécutif de BasicsProject.org.

Selon lui, une telle attitude est fondée sur une raison purement politique:

« Cela a pour objectif d’appuyer la rhétorique avancée par l’administration actuelle depuis les élections de 2012 et selon laquelle le terrorisme bat en retraite. Je crois que tout le monde comprend que ce n’est pas le cas », a conclu Frank Salvato.

Sources : Sputnik

Populaires cette semaine

To Top