Features

Memve’ele: La bonne avancée des travaux du Barrage

travaux-barrage-énergie-électrique-Memve'ele

Ils sont évalués à 50%. Constat présenté vendredi dernier, lors de la visite du chantier des membres de la Cellule de suivi sur le site à Memve’ele.

Toucher du doigt l’état d’avancement physique des travaux de construction du barrage hydro-électrique de Memve’ele. Tel était le but des membres de la Cellule de suivi du Projet Memve’ele qui sont descendus sur le site des travaux, le 12 décembre dernier. Sur les lieux, le rôle est revenu au directeur du Projet de conduire la visite guidée. Dieudonné Bisso a ainsi mené les imminents membres de cette instance sur le site de construction des différents ouvrages, à savoir : l’évacuateur de crue, la digue principale, le canal d’emmenée sur toute sa longueur estimée à près de 4 kilomètres et le site où se construit l’usine proprement dite.

Ainsi, la digue principale, ouvrage primordial pour le barrage d’une longueur de 1850 m, a vu sa réalisation pour la première phase terminée. Pour cette partie, les experts évaluent son taux de réalisation à 100%. La deuxième partie de l’ouvrage a nécessité des travaux préalables qui imposent que soit harmonisée la surface de base réalisée à 20%. Les travaux vont se poursuivre par la pose progressive des composantes essentielles qui en feront, au terme des travaux, un énorme batardeau au sommet duquel une route bitumée sera construite. Et ce n’est pas tout : les prises d’eau, appelées ici « évacuateurs de crue », connaissent leur mise en œuvre progressive. Trois vannes sont montées. Les travaux de génie-civil sont réalisés à 95%.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Et non loin, d’autres ouvriers, chinois et camerounais, construisent la prise d’eau. C’est un ouvrage dont le rôle sera de capter l’eau du Ntem par l’évacuateur de crue principal situé à l’entrée et la conduire vers le canal d’amenée qui l’acheminera vers le réservoir tampon et la centrale elle-même.

Ce canal est si grand qu’on en vient à comprendre qu’un débit de 450 m3/seconde doit être régulé ici quelque soit la saison. Ce canal est réalisé à 45%. La prise d’eau usinière est réalisée à 70%. A la centrale proprement dite, les travaux d’excavation se poursuivent. C’est à ce niveau que les turbines, quatre au total, seront installées, pour bien recevoir le flux d’eau sortant du canal d’amenée, avant leur remise dans le fleuve. L’ouvrage est réalisé à 35%.

« Le timing d’exécution des travaux est bon », soutient Dieudonné Bisso. Une donne que corrobore Roger Dimbi, chef d’aménagement du projet, responsable technique. Satisfaits, les membres de la Cellule de suivi sont tout de même repartis du chantier convaincus d’un fait : livrer le chantier à temps est un véritable pari. Un pari que s’évertue à relever, au quotidien, tout acteur de la chaîne de construction de ce projet structurant qui viendra, avec ses 211 MW de puissance installée, renforcer l’offre énergétique du Cameroun, à travers le réseau interconnecté Sud. Tout laisse croire qu’avant 2017, date d’entrée en fonctionnement maximal des quatre turbines, l’électricité sera déjà produite à Memve’ele.


© Benjamin MVOMO ESSOUMA | Cameroon Tribune

Populaires cette semaine

To Top