Actu'Décalée

Mbouda :Un commissaire de police suspendu de ses fonctions

commissaire-police-camerounaise-au-service-policier-boko-haram-salaires

La hiérarchie de Pierre Tamo lui reproche d’avoir tenté d’empêcher une réunion présidée par le Minepat. Il y a eu un mouvement de foule hier, 8 septembre 2015, au commissariat de sécurité publique de la ville de Mbouda. En fait, de nombreux curieux y sont arrivés autour de 14 heures pour vivre en direct une situation peu ordinaire. Le commissaire de lieux, Pierre Tamo, en était la principale attraction. Ce dernier, à en croire des sources policières, a été suspendu de ses fonctions pour une durée de trois mois par une note signée du délégué général à la Sûreté nationale (Dgsn), Martin Mbarga Nguélé. Le motif invoqué, selon les mêmes sources, porte sur des «actes d’indiscipline ».

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

La décision du Dgsn intervient, selon nos informations, quelques jours après un incident qui s’est produit samedi dernier à Mbouda. D’après lesdites informations, une réunion présidée par le ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire (Minepat), Emmanuel Nganou Djoumessi, était programmée à la permanence du parti Rdpc à Mbouda, regroupant les élites du département des Bamboutos. Cette rencontre a d’ailleurs eu lieu. Mais, l’on aurait relevé, pour le regretter, le fait pour Pierre Tamo d’avoir essayé de l’empêcher, en utilisant son véhicule pour obstruer accès à l’enceinte de ladite permanence. Le commissaire de police suspendu aurait demandé à voir l’autorisation de réunion. Ce qui n’a pas du tout plu aux organisateurs, davantage au Minepat, membre du gouvernement. Même si, dans les coulisses, Pierre Tamo, commissaire de police principal, a tenté de justifier sa sortie par le fait que le Cameroun traverse une période d’insécurité.

Le Dgsn a frappé. Raison de plus pour que son collaborateur et délégué régional de la Sûreté nationale à l’Ouest, Simon Mbankwené Zimbi, soit descendu à Mbouda, hier, pour signifier à l’intéressé l’acte de suspension. Sur le champ, Pierre Tamo a été remplacé à son poste par son 1er adjoint, l’officier de police principal Pierre Mezepo. Un Pierre a pris la place d’un autre.

Michel Ferdinand

Populaires cette semaine

To Top