Actu'Décalée

Maroua : Un gendarme ivre tire sur la foule

Maroua-Motos-Taxi-3-600px

Le Maréchal de Logis Chef a été maitrisé par les policiers des Equipes spéciales d’intervention rapide (Esir) et conduit à la compagnie de gendarmerie du Diamaré à Maroua, capitale régionale de l’Extrême-Nord

En ces temps d’insécurité que connait Maroua et l’ensemble du territoire camerounais, fort est de constater que le danger ne vient pas toujours de l’ennemi tapis dans l’ombre, mais aussi de ceux qui ont pour responsabilité de sécuriser les populations et leurs biens. Dans la nuit du mardi 4 août 2015, un gendarme a usé de son arme et a ouvert le feu sur des personnes au lieu-dit «Carrefour Shell», au quartier Dougoï, à Maroua.

Selon le journal «Le Jour» qui rapporte les faits dans son édition du mercredi 5 août 2015, le gendarme a blessé deux personnes et tiré sur plusieurs voitures stationnées au carrefour. L’homme en tenue a vidé son chargeur prétextant que ses frères d’armes meurent au front pour une sale guerre. «Il ne cessera ses tirs qu’après avoir été immobilisé par les policiers des Esir de Maroua», indique Le Jour.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Des témoins ont confié au journal que le gendarme faisait partie d’une patrouille dans l’enceinte de l’ancienne gare municipale de Maroua, et était en état d’ébriété avancé au moment des faits. Joint au téléphone par Le Jour, le commandant de la compagnie de gendarmerie de Maroua a confirmé les faits.

« Je ne peux rien vous dire de plus. Le fait c’est que les policiers des Esir ont conduit ici un gendarme qui a fait usage de son arme sur des civils. Une enquête a été ouverte », a-t-il déclaré. 

D’après le chef de l’unité de gendarmerie, la vie des deux blessés actuellement sous soins intensifs à la clinique de Dougoï n’est pas en danger.

Onana N. Aaron

Populaires cette semaine

To Top