Features

Maroua: L’université face au déficit infrastructurel

Maroua-étudiants-université-Cameroun-formation

Déjà huit ans que l’Université de Maroua (UMA) a été créée. Et à l’occasion de la rentrée solennelle de cette université étatique le 14 janvier dernier, le recteur Pr Edward Oben Ako, n’a pas fait mystère des difficultés auxquelles fait face son institution.

En effet, au cours de l’année académique 2015-2016, 15.000 étudiants seront à encadrer. Une situation qui laisse le recteur perplexe, compte tenu du déficit infrastructurel de cette université. Notamment le problème d’éparpillement des salles des cours qui est un problème à la fois pour les étudiants et les enseignants, indique L’Oeil du Sahel n°774 du lundi 18 janvier 2016. «Nous sommes obligés de nous déplacer d’un site à un autre pour dispenser les cours. Je dois vous dire que je déplore le comportement de certains de mes collègues qui monopolisent les salles des cours, portant ainsi préjudice aux programmes des autres enseignants» se désole un enseignant.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Aussi, pour inverser la tendance, le recteur de l’UMA a placé l’année académique 2015-2016 sous un plan de renouveau à trois axes à savoir le renouveau infrastructurel, le renouveau des ressources humaines et le renouveau de l’offre de formation. Pour le cas d’espèce, le recteur déclare: «Je voudrais faire l’annonce solennelle que l’Ecole Normale Supérieure rejoindra son site de Kongola avant la rentrée académique prochaine. Des solutions sont également envisagées pour le démarrage imminent des chantiers d’autres établissements sur les sites de Zokock Ladéo, Kaélé et Kousseri», relève le journal.

Bien que pour certaines élites de Maroua, le retard dans la construction de l’université se heurte au manque de volonté des responsables de cette institution, L’UMA s’est enrichie de 54 nouveaux enseignants recrutés. A côté de cela, il y’a eu de nouveaux cycles et des filières dans la quasi-totalité des établissements de l’université de Maroua.

Lore SOUHE

 

Populaires cette semaine

To Top