Economie

Maroua: La viande de bœuf de plus en plus chère

La-viande-de-bœuf-de-plus-en-plus-chère-à-Maroua

Depuis lundi, les consommateurs déboursent 200 F de plus pour se procurer un kilogramme cette denrée. Le prix du kilogramme de viande de bœuf a augmenté dans les marchés de Maroua. Et ce, depuis lundi dernier. Sans os, les consommateurs l’achètent à 2000 F au lieu de 1800F. Avec os, il revient à 1800 F au lieu de 1600 F. Sois une augmentation générale de 200 F. Et ce, à la grande surprise des consommateurs qui découvrent ces nouveaux tarifs au fur et à mesure qu’ils se rendent à la boucherie.

Ernest Ngock, habitant de Maroua, ne cache pas son étonnement. Rencontré hier matin au « marché-abattoir », il explique sa surprise : « Je suis venu avec 2000 F pour acheter un demi kilogramme de viande de bœuf avec os. C’est lorsque le boucher me tend la différence que je constate qu’il y a augmentation. Mais il m’explique que ça dure depuis trois jours déjà. Le surplus a fauché tout mon programme », regrette-t-il Même situation avec Mairama Dasso, qui a plutôt changé de programme en plein marché. Elle s’est décidée d’acheter du poisson en lieu et place de la viande qu’elle a prévue avant de se rendre au marché. « 200 F, c’est beaucoup d’argent », assure-t-elle.

Selon Hamadou Oumarou, un boucher installé au marché central de Maroua, « le prix du bœuf est en hausse. Au marché à bétail, il faut débourser au moins 300 000 F pour avoir un bon taureau, qui coûtait il m’y a pas longtemps entre 240 et 250 000 F. Nous sommes donc obligés de hausser légèrement le prix du kilogramme pour espérer un bénéfice », explique-t-il. « Apparemment, certains commerçants parviennent déjà à traverser la frontière pour aller au Nigeria vendre plus cher leurs bétails, quoique la situation sécuritaire au niveau des frontières soit très délicate», poursuit le boucher.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Mais cette augmentation subite n’arrange pas du tout les clients qui se retrouvant ainsi dupés. A titre d’exemple, Sadou A, un employé dans une entreprise basée à Maroua y trouve un flou total. Il dit que « le prix du kilogramme de viande au marché dépend de la tête du client. Quand ma femme l’achète à 1600 F, moi j’achète le même kilogramme à 1800 F, je ne comprends rien », s’étonne-t-il. Comme réponse à cette interrogation, Hamadou Oumarou, le boucher nuance ses propos en disant que « l’augmentation n’est pas encore officielle », mais elle ne tardera pas. « C’est pourquoi nous vendons cher aux nouveaux clients, mais à nos clients habituels, c’est le prix habituel. Toutefois, nous leur annonçons que les prix ont changé».

Au niveau de la délégation régionale du Commerce de l’Extrême-Nord, l’on assure que cette augmentation n’est pas légale. Les commerçants doivent se conformer aux prix homologués et reconnus, jusqu’à nouvel avis. Une descente de sensibilisation dans les marchés est en vue.

Joël MAMAN

Populaires cette semaine

To Top