Features

Mariée elle porte plainte a son amant pour qu’il assume sa grossesse

fonction-publique-Ebolowa - Cameroun-élève

Ghislaine Ada accuse Désiré Stéphane Ezo’o Ezo’o de ne pas assumer sa grossesse. Ghislaine Ada, 35 ans environ, institutrice à l’école maternelle de New-Bell à Ebolowa, a porté plainte contre Désiré Stéphane Ezo’o Ezo’o, 40 ans environ, agent à la Communauté urbaine d’Ebolowa. La plaignante et le mis en cause se sont présentés à la division régionale de la police judiciaire du Sud le 11 mars 2015.

L’institutrice accuse son amant de ne pas s’occuper de sa grossesse de cinq mois. Quant au mis en cause, il fait valoir qu’il n’a pas voulu faire d’enfant avec cette femme, car il est marié et père de deux enfants. Il dit également n’être pas sûr d’être l’auteur de la grossesse, la femme vivant avec un autre homme. L’agent de la communauté urbaine dit en outre qu’il a proposé à la femme d’aller avorter à l’hôpital, car il n’est pas prêt à assumer cette grossesse qu’il n’a pas désiré. La femme aurait refusé à en croire l’accusé, faisant prévaloir l’argument religieux en la matière. Selon le mis en cause, la plaignante veut déstabiliser son foyer.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Désiré Stéphane Ezo’o Ezo’o déclare que l’institutrice s’est rendue à son domicile dimanche 08 février et a fait du boucan au quartier devant son épouse. Des accusations que la femme bat en brèche. Les deux parties ont donc été entendues le 09 février. Le chef de la division régionale de la police judiciaire du Sud, le commissaire principal Henrick Walter Elouna a déploré le fait que des adultes « responsables » n’arrivent pas à s’entendre au sujet d’une grossesse.

Il a ensuite exhorté les deux partenaires sexuels à assumer leurs actes car aucun enfant ne demande pas à venir au monde. Face au refus catégorique du couple à revenir à de meilleurs sentiments, l’homme et la femme ont été conduits chez un enquêteur pour la suite de la procédure.

Sources

Populaires cette semaine

To Top