Culture'Urbaine

Marafa Hamidou Yaya quitte le CHU après plus d’une semaine d’hospitalisation

Cameroun_Marafa-epervier-liberté
Mercredi dernier, Marafa Hamidou Yaya l’ancien ministre de l’Administration territoriale et de la décentralisation a quitté cette formation hospitalière après dix jours passés au pavillon d’hémodialyse. Il est rentré sous forte escorte dans sa cellule du secrétariat d’Etat à la défense (Sed).
Ce vendredi matin au Centre hospitalier universitaire (Chu) de Yaoundé, les portes du Centre d’hémodialyse sont grandes ouvertes. La sécurité qui s’était plantée, et s’était renforcée au fil des jours, devant cette entrée pendant plus d’une semaine n’est plus visible, et la pièce dans laquelle était interné le prestigieux patient est ouverte.
Le scoop, dont le bit itératif émanait de cette chambre, s’est tu et des dames de ménage s’activent dans et autour de la chambre. Selon nos informations, Marafa Hamidou Yaya, ci-devant ministre de l’Administration territoriale et de la décentralisation (Minatd) a quitté le Chu mercredi 9 juillet pour regagner sa cellule du Secrétariat d’Etat à la défense où il y séjourne depuis 2012, après son arrestation en avril de la même année.Au cours de son internement au Chu, l’ex-Minatd a, selon des sources hospitalières, été suivi de très près par une équipe médicale.
Mais impossible de dire avec exactitude de quoi souffre Marafa Hamidou Yaya qui a été condamné en septembre 2012 à 25 ans de prison ferme pour « complicité intellectuelle de défournement de deniers publics » dans l’achat foireux d’un avion destiné aux déplacements du chef de l’Etat. Au cours de son séjour médical, il a par ailleurs reçu, la visite du médecin de la prison centrale de Yaoundé dont dépend le centre de détention du Sed. Ce n’est pas la première fois que l’ex-Minatd se rend dans un centre hospitalier, mais c’est la première fois qu’il est interné, pour autant de temps.
D’où l’inquiétude de ses proches, dont sa femme Jeannette Marafa, qui a appelé en larmes à l’aide sur les ondes de Radio France internationale (Rfi), pour que son mari soit libéré pour sa santé déliquescente.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

© Ludovic AMARA | Le Messager

Populaires cette semaine

To Top