Culture'Urbaine

Manu Dibango Grand Témoin de la Francophonie

manu-dibango-cameroun-camer24

Cette responsabilité lui a été confiée mardi dernier par Michaëlle Jean, patronne de l’instance. Il est le 7e Grand Témoin de la Francophonie, dans l’histoire des Jeux Olympiques. Mardi dernier, Manu Dibango a été nommé à cette fonction, à remplir au cours des Jeux Olympiques d’été et Paralympiques de Rio en 2016, par Michaëlle Jean, Secrétaire général de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF).

« Sensible à son immense créativité, à sa grande qualité d’écoute et à son engagement au service du dialogue des cultures, j’ai demandé à Manu Dibango de porter la voix des francophones aux prochains Jeux Olympiques » : des propos de Michaëlle Jean, comme rapportés par plusieurs médias. Que fait exactement un Grand Témoin de la Francophonie ?

Ses missions lui sont assignées par l’article 23 de la Charte olympique : « Les langues officielles du Comité international olympique sont le français et l’anglais. » Manu Dibango devra veiller à l’application stricte de cet article, par la promotion de la langue française durant l’un des événements sportifs les plus importants au monde. A cette tâche, Manu Dibango succède à Hélène Carrère d’Encausse, membre de l’Académie française. Cette disposition vise la reconnaissance de l’action menée par Pierre de Coubertin pour la refondation des Jeux Olympiques au début du 19e siècle.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

En plus de son rôle défini par l’article 23 de la Charte, le musicien camerounais de renommée internationale a un ensemble de priorités que précise le communiqué de l’OIF annonçant sa nomination. Il devra assurer la liaison entre les autorités brésiliennes, le Comité international olympique (CIO), le Comité d’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de Rio (COJOR), et les représentants des États et gouvernements membres de la Francophonie, de ses opérateurs et du Mouvement olympique francophone. Il devra également veiller à ce que les services linguistiques offerts aux athlètes, aux officiels, aux journalistes et au grand public le seront effectivement en français.

Manu Dibango accompagnera également les initiatives culturelles et événementielles permettant d’encourager les jeunes talents sportifs et la diversité culturelle francophones. Son premier déplacement officiel au Brésil dans la peau du Grand Témoin de la Francophonie se fera en novembre prochain. Il y rencontrera Carlos Nuzman, président du Comité d’organisation des Jeux de Rio 2016. Cette nouvelle distinction vient renforcer la relation particulière que noue Manu Dibango avec cette instance internationale. En mars 2014, il avait reçu le Grand Prix de la Francophonie à New York.

Monica NKODO

Populaires cette semaine

To Top