Features

La pala pala woman Mani bella exécutera l’hymne officiel de la CAN 2015

mani-bella-pala-pala-camer24

Mani bella Mani Bella090115300La chanteuse camerounaise de bikutsi  a été retenue parmi les voix qui porteront le tube phare de cette compétition africaine.

La fièvre de «Pala Pala» semble avoir aussi contaminé le monde du football. Avec ce single à succès, la chanteuse camerounaise Mani Bella s’est hissée au-devant de la scène nationale mais aussi continentale. La preuve est là. La star du bikutsi a été sélectionnée pour l’exécution de l’hymne officiel de la Coupe d’Afrique des nations (Can) 2015. Elle va ainsi rayonner à la grande cérémonie d’ouverture qui aura lieu le 17 janvier prochain à Bata, en Guinée équatoriale. Pour cette grande aventure, la «pala pala woman» sera aux côtés de plusieurs autres grosses pointures de la musique africaine et européenne.

Il s’agit notamment du Français Singuila, du Congolais Fally Ipupa et du groupe togolais Toofan. Après une année 2014 durant laquelle la star n’a cessé d’aligner d’innombrables distinctions, 2015 pourra également lui permettre de glaner de nouveaux lauriers. Si rien n’avait été officiel jusqu’ici, ses proches collaborateurs sont venus confirmer ce qui n’était encore une rumeur. Ainsi donc, le 17 janvier prochain, Mani Bella inscrira son nom parmi les artistes africains sélectionnés pour exécuter l’hymne officiel de la Can. Déjà en 2011 et 2012, la chanteuse a largement été au-devant de la scène musicale avec son tout premier album «Pousse la vie» sorti en 2010 et dont le titre phare, «Kongossa», a raflé de nombreux suffrages auprès du public.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

En 2011, elle est sacrée «Meilleure artiste féminin» au Festi-Bikutsi. La même année, elle est sacrée «Révélation féminine» au Mvet d’Or, une autre cérémonie de récompense artistique locale. Trois ans plus tard, elle est sacrée  «artiste de l’année» lors de la 16e édition du Festi-Bikutsi. La jeune femme, qui voit le jour le 29 octobre 1987 à Yaoundé, entame sa carrière dans les kermesses au lycée de Nkoabang, un quartier de Yaoundé, avant de se produire dans les cabarets. De son véritable nom Véronique Mani Bella, la fille de feu «Pilatus» Mani Léon, l’un des bassistes émérites de la capitale, est titulaire d’un baccalauréat A4.

Mani Bella met un terme à ses études et tente une aventure en Europe en 2005. Son séjour en Espagne et en Italie s’avère infructueux. La jeune femme rentre au bercail en 2010 pour se consacrer à la musique. Après son premier album, elle revient avec des concepts forts, dont deux singles «Face à face» et «Pala Pala» qui annoncent son prochain album. Espérons que sa participation vocale sourira aux Lions indomptables qui seront eux aussi présents à la Can 2015, après avoir manqué ce grand rendez-vous footballistique continental deux fois consécutives.

Via vivienne Bahoken

Populaires cette semaine

To Top