Features

Manga Onguéné pour remplacer Volker Finke

JEAN-MANGA-ONGUENE

Selon des informations parvenues à notre rédaction, Joseph Owona s’activerait pour que Manga Onguene le (Dtn) reprenne les rênes de l’équipe nationale.

Sauf changement de dernière minute, le staff technique de l’équipe fanion de football du Cameroun connaitra de véritables changements dans les prochains jours. L’on annonce l’arrivée d’un nouveau sélectionneur à la tête du onze national. Selon nos sources, le nom de Jean Marie Onguéné est sur les tablettes. Des tractations de coulisses menées par le président du Comité de normalisation de la Fédération camerounaise de football (Fecafoot), seraient en cours. Le Pr Joseph Owona, apprend-on, ferait des pieds et des mains pour remettre les clés de la tanière au Dtn. Dans les couloirs de l’immeuble siège de la Fecafoot à Tsinga, il se murmure que c’est l’une des premières résolutions prises par le Comité de normalisation, pour essayer de redorer son blason, suite à la piètre prestation des Lions indomptables au Brésil, en juin dernier.

Pour ce faire, le professeur agrégé de droit constitutionnel serait déterminé à limoger Volker Finke. Ce dernier que l’ancien ministre de la Jeunesse et Sport avait pourtant présenté en mondovision comme l’un des meilleurs entraîneurs d’Allemagne, est aujourd’hui présenté comme étant le principal responsable de la déculottée du Cameroun à la Coupe du monde. Pour le remplacer, Joseph Owona aurait jeté son dévolu sur Jean Manga Onguéné. Il aurait mis à contribution tous ses réseaux tapis à la présidence de la République, à la primature et au ministère des Sports et de l’Education physique. Cette initiative, indique-t-on dans les milieux du football camerounais, ne surprend, en réalité, personne. Car, soutiennent nos sources, c’est depuis longtemps que l’ancien ministre de l’Education nationale essaie d’introduire le Dtn dans la tanière.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

En février dernier, en vue de la participation du Cameroun à la phase finale de la Coupe du monde, le président du Comité de normalisation avait nommé au sein du staff technique des Lions indomptables, Etienne Sockeng, Alexandre Belinga, Bonaventure Djonkep et Jean Manga Onguéné.

Parcours.

Si jamais la nomination est confirmée, ce sera un come-back pour l’ancien goléador de Canon sportif de Yaoundé à la tête de l’équipe nationale du Cameroun qu’il avait quittée en 1998, après une foireuse Can au Burkina Faso. En effet, de 1989 à 2002, il est tantôt sélectionneur, tantôt entraîneur adjoint. De 2001 à 2010, il est instructeur et directeur du bureau de développement de la Fifa à Yaoundé. Au lendemain de la Coupe du monde 2010, il est nommé Dtn. Jean Manga Onguéné a par ailleurs connu une carrière glorieuse en tant que joueur.

Peu avant 20 ans, c’est un footballeur frêle qui marque but sur but dans les rues poussiéreuses de Douala, jusqu’à ce qu’il soit un jour remarqué par des représentants du Canon de Yaoundé, qui le recrutent. Il devient célèbre dès son premier match où il marque 5 des 7 buts de l’équipe de Nkolndongo contre Caïman de Douala (7-1). La même année, il est convoqué chez les Lions indomptables contre le Ghana (1-0, but de Jean Manga). Pendant 16 ans (1966-1982), il reste sans changer de club. Il totalise plus de 100 sélections en équipe nationale dont il marque la plupart des buts. En 1980, il est consacré ballon d’or africain par France Football. En 1982, alors que son heure de gloire doit arriver sur la scène internationale, il est blessé au genou et se voit privé de coupe du monde.

© Source : La Météo

Populaires cette semaine

To Top