Features

Des malfrats volent la bague magique du chef supérieur Bamougoum

Bague_camer24

La chefferie Bamougoum a été l’objet d’un cambriolage dans la nuit du dimanche 3 au lundi 4 juillet 2016. Cette nuit là, des malfrats ont visité Sa Majesté Fotso Kankeu Jacques, emportant au passage sa chaîne, sa bague et d’importants documents.  Visiblement rien ne va plus dans ce groupement Bamougoum reconnu pour sa puissance dans le département de la Mifi. Ce n’est pas la première fois que les bandits font irruption dans cette chefferie de premier degré, mais cette fois c’est bien grave.

Après avoir escaladé le mur pour se retrouver dans la grande cour principale alors que les vigiles et l’arsenal sécuritaire se trouvaient à l’entrée principale, les malfaiteurs qui seraient arrivés autour d’1h du petit matin se sont servis du matériel adapté et bien approprié pour percer le mur de la résidence du chef qu’ils ont d’ailleurs trouvé dans un sommeil profond. Heureusement, ils n’ont pas attenté à sa vie mais ont emporté plusieurs de ses effets. C’est plus d’une quarantaine de minutes après que la sécurité se rendra compte qu’il y avait des gens dans la concession à travers des bruits et autres mouvements. C’est alors que les uns et les autres seront informés ainsi que le chef qui s’est réveillé par le concours d’un notable présent sur les lieux et qui l’a informé de ce qu’il a failli passer de vie à trépas du fait des bandits qui avaient séjourné dans ses locaux et d’ailleurs à proximité de lui. Très étonné de la situation, le chef est d’ailleurs encore sous le choc d’après nos sources. Après un constat et un inventaire sommaire de la situation, on indique que les malfrats ont emporté la bague de Sa Majesté, sa chaîne mythique et des documents importants du Fo’o Kankeu Jacques.

Si les fins limiers de la police qui sont sur l’affaire ne vont y voir qu’un simple cambriolage comme ils en gèrent tous les jours, pour le commun des habitants de Bamougoum, voici bien un autre sacrilège qui va une fois de plus démystifier les pouvoirs magiques qu’on prête à l’enceinte d’une chefferie Bamiléké du type de ce que est la puissante chefferie Bamougoum. Comme a dit un notable:  » En zone Bamiléké, lorsqu’il y a ce genre de vol dans une chefferie et surtout à l’ouest, c’est un signal fort que l’on lance à la communauté sur la fin de règne en cours ».

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

LE MALHEUR QUI PERSISTE AU SEIN DE LA COMMUNAUTE BAMOUGOUM

En tout état de cause, c’est depuis quelques temps que le Fo’o des Bamougoum connait des démêlés avec certains de ses administrés et collaborateurs. Le dernier en date, c’est un fils de la chefferie, inspecteur d’arrondissement basé de Santchou dans la Menoua par ailleurs collaborateur direct du chef qui a été viré, pour manquements graves et soupçons d’escroquerie et d’abus selon une source bien introduite de la chefferie. Il a été remplacé par Anatole Nganwi qui aura désormais la responsabilité de gérer les affaires courantes du chef, ce dernier, connu sous le pseudonyme de  » Coordo  » a gagné la confiance du chef pour de bons et loyaux services rendu sur le plan politique Cette décision alimente tant bien que mal les différentes communautés Bamogoum. Au marché Casablanca, le chef y a effectué un tour pour contrôler les reçus de payement des locations en présentant le nouveau contrôleur des biens en ces lieux aux locataires. Cette succession de malheurs à laquelle fait face le Fo’o des Bamougoum mérite et nécessite une réflexion profonde.

L’on se souvient encore de ce problème des fûts d’huile qui devaient servir de contrepartie pour la célébration après l’intronisation de Madame Soh Célestine comme reine à la chefferie Bamougoum, opération finalement annulée obligeant le chef à restituer spectaculairement lesdits fûts d’huile à cause de mauvaises interférences politiques entre Mme Soh et lui. On parle aussi de l’affaire des indemnisations des habitants de Basé Aéroport. Quoi qu’il en soit, cet acte de cambriolage a été consommé et on attend les résultats de l’enquête des forces de l’ordre qui se sont saisies de l’affaire.

Sources : Le flux rss de camer.be

Populaires cette semaine

To Top