Features

Maladies cardio-vasculaires: A l’assaut de l’ hypertension

Maladies-cardiovasculaires-hypertension

Le sujet est au centre du congrès de la société camerounaise d’ hypertension et de diabète ouvert lundi à Bafoussam. L’homme d’église Louis Victor Sangally a le visage souriant. Il s’est fait dépister gratuitement à la Maison du parti Rdpc de Bafoussam et a été heureux de constater, après diagnostic, qu’il ne courait aucun risque d’ hypertension artérielle et de diabète.

Depuis lundi, tous les citoyens de la région de l’Ouest peuvent se faire dépister gratuitement par les équipes médicales déployées dans les huit départements de la région. Cette initiative est à mettre à l’actif de la Société camerounaise de l’ hypertension artérielle. Après Maroua dans la région de l’Extrême-nord en 2013, cette association tient son deuxième congrès depuis lundi dans la région de l’Ouest. Thème des activités : « Réduire la mortalité cardiovasculaire par un contrôle de l’ hypertension artérielle au Cameroun. »

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

L’atelier de lancement officiel du congrès a été ouvert par l’inspecteur général des services du ministère de la Santé publique (Minsanté), le Pr Biwole Sida, en présence du gouverneur Awa Fonka Augustine, du Dr Jules Hilaire Focka Focka, président régional de l’Ordre des médecins et du Dr Nassourou Hamadou, président de la Société camerounaise de l’ hypertension. Selon le Pr Biwole Sida, ce type de congrès est à encourager parce qu’il permet de sensibiliser sur les maladies chroniques non-transmissibles. Les autres exposants ont démontré que l’ hypertension artérielle est le facteur de risque numéro un en Afrique pour les maladies cardiovasculaires (MCV) telles que l’infarctus de myocarde, les accidents vasculaires cérébraux et l’insuffisance rénale.

D’où l’objectif de ce congrès qui vise à dépister au moins 5000 personnes sur l’ensemble de la région et former les personnels de santé (médecins, paramédicaux, infirmiers) avec les experts nationaux et internationaux. Lundi, les participants ont suivi la leçon inaugurale du Pr Daniel Lemogoum sur comment retarder le vieillissement artériel précoce chez l’hypertendu noir africain. D’autres exposés portant sur « Comment prendre en charge l’hypertension artérielle chez les patients diabétiques » ont été édifiants pour les participants.

 

Populaires cette semaine

To Top