Features

Lutte contre la corruption: il faut vraiment payer pour les dénonciations…

Cameroun-Lutte-efficace-contre-la-corruption-Impôts

Afin d’en finir avec le fléau de corruption qui a déjà considérablement entrainé le Cameroun dans la décrépitude  et poussé la pays  petit à petit vers les abimes, il faut changer de stratégie et adopter désormais l’appât de gain comme  nouvelle méthode de lutte contre cette pandémie. Les uns doivent être récompensés des fautes des autres dont ils tiennent les preuves et les dénoncent. Il faut payer  à bon prix les dénonciateurs à raison des faits de corruption et sévir contre les acteurs de ceux-ci.

Au départ, on a cru que l’octroi des primes dans l’atteinte des objectifs assignés aux fonctionnaires était une incitation à bien faire, mais de toute évidence, ces primes ne viennent toujours que s’ajouter au pot de vin. On prend l’argent de l’Etat et celui de l’usager ! Y mettre fin est possible : payer les dénonciations afin que dans les populations, les gens aient le sentiment de pouvoir se faire du fric sur les arnaques des fonctionnaires.

Le premier effet de la paie de la dénonciation, sera de créer la peur dans les personnes mafieuses, chose qui va entamer leurs manœuvres  et ainsi réduire la corruption. On a beau tout dire, vouloir les émergences les plus proches comme celles les plus lointaines, planifier tout genre de plan d’urgence, on ne réussira jamais à rien faire quand l’argent pour le faire est détourné ! Les fonds débloqués ne servent pas au financement aux projets, donc pas de construction donc pas de développement !

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

D’où l’impérieuse nécessité de tordre le cou à l’enrichissement illicite, au détriment des fonds publics et de l’essor du pays. Il faut admettre que tout ce qui a été tenté jusqu’à lors a échoué : le niveau de corruption n’a pas baissé d’un iota dans la vie quotidienne. Il n’est pas possible de montrer un seul pays au monde ou un seul système qui a réussit grâce à la corruption. Dans un pays où le politique veut organiser l’essor du pays, si tel est le cas du notre, les procureurs indépendants devraient être crées afin de se servir des dossiers issus des dénonciations rétribuées.

C’est vrai, les conseillers du président de la république, on en a vu des milliers, mais justifier d’une idée méliorative pour leur pays, ou du moins le pays de leurs parents, vu que l’exportation en aller simple de leurs progénitures pour l’étranger est une preuve qu’ils veulent se débarrasser de celui-ci, est ce qu’on ne voit toujours pas d’eux, et pour cause : ils sont des plaques tournantes de corruption, sinon, qu’ils passent le conseil au chef d’Etat!

Dimitri Mbouwe

Populaires cette semaine

To Top