Features

Lutte contre Boko Haram : René Sadi prescrit l’action préventive

Préfet-Décentralisation-René-Emmanuel-Sadi-gouverneurs

C’était l’une des recommandations des travaux de la première conférence semestrielle des gouverneurs de région, au titre de l’exercice 2015.

Les assises de la capitale camerounaise ont fait un point d’honneur à la problématique sécuritaire. Les travaux des trois derniers jours ont permis en gros de relever, qu’en dépit des défis nouveaux, marqués notamment par des menaces terroristes bien contenues fort heureusement, la permanence du service public est assurée sur l’ensemble du territoire national. Bien plus, et face aux menaces de tous ordres qui pèsent sur nos aires protégées, le ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation (Minatd) a exhorté les gouverneurs de région à prendre, chacun en ce qui le concerne, toutes les mesures qui s’imposent, devant contribuer à préserver ces espaces pour leur permettre de jouer effectivement le rôle à eux assignés sur les plans touristique, économique, environnemental et social. Pour le patron de la préfectorale, privilège doit être accordé à l’action préventive, à travers notamment l’intensification de la recherche du renseignement prévisionnel et son exploitation judicieuse, ainsi que la transmission régulière dans ses services, des bulletins y relatifs en vue des actions appropriées.

Face à la terreur et la peur que l’horreur des actes de l’ennemi chercher à semer au sein des populations, dira René Sadi, celles-ci doivent encore et toujours être assurées à travers des actions concrètes, que l’État ne ménage aucun effort et ne ménagera aucun effort pour garantir leur sécurité et celle de leurs biens. « De ce point de vue, des points sensibles et les zones de forte concentration humaine devront continuer de faire l’objet de soins particuliers de votre part et de la part des collaborateurs sous vos ordres, en liaison bien entendu avec les forces de défense et de sécurité », précisa-t-il à l’adresse des 10 gouverneurs de région.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Dans le même temps, le Minatd a évoqué la question de la mise en place des conseils régionaux de discipline de la Fonction publique ; conseils présidés par les gouverneurs de région. Manifestement, à travers la mise en place de ces instances régionales de discipline, l’État entend assurer la maîtrise de son personnel dans les services déconcentrés. Un personnel placé, de par les textes et les faits, sous l’autorité du gouverneur de région. René Sadi a invité dès lors, les gouverneurs de région, à assumer pleinement les missions à eux confiées à la tête de ces conseils régionaux de discipline, avec pour objectif la restauration de l’éthique et de la déontologie dans les services publics de l’État. Toutefois, a-t-il précisé, ces missions doivent être exercées, dans le strict respect de la législation et de la réglementation en vigueur. En effet, avec la mise en place effective des tribunaux administratifs régionaux, les autorités administratives doivent s’entourer des garantis juridiques appropriées, afin d’éviter les contentieux inutiles auxquels pourraient être exposés leurs différents actes.

En outre, face aux méfaits de certains produits pharmaceutiques dont le caractère nocif et dangereux pour la santé publique est avéré, il a invité les gouverneurs à intensifier la lutte contre ces produits, et davantage contre tous ceux mis en circulation en dehors des circuits formels d’approvisionnement. A la fin, René Sadi a demandé que, de retour dans leurs unités administratives respectives, chaque gouverneur fasse un point d’honneur à traduire, dans les faits, les propositions et recommandations adoptées au cours des travaux des trois derniers jours dans le but bien compris d’assurer la préservation de la paix, de la sécurité et de la stabilité de notre pays, ainsi que la conduite heureuse des projets de développement.

Mamouda Labaran

Populaires cette semaine

To Top