Features

Lutte contre Boko Haram: Environ 60 personnes interpellées à Mora et Gansé à l’Extrême-Nord

prison-de_Mora

Ces suspects ont été pris dans la nuit du 27 au 28 août 2016. Ils devront faire l’objet d’une enquête en rapport avec l’attentat perpétré le 21 août 2016. Les populations de Mora et de la localité environnante de Gansé ont passé la nuit du 27 au 28 août 2016 sous la surveillance des Forces de défense et de sécurité. Celles-ci ont bouclé ces zones dans le but d’en extraire des suspects impliqués dans l’attentat (bilan quatre morts et de nombreux blessés) perpétré le 21 août 2016 à Mora, la ville de la région de l’Extrême-Nord qui accueille la Force multinationale mixte chargée de combattre la secte islamo-terroriste Boko Haram.

Une soixantaine de personnes ont ainsi été interpellées. Pour le Gouverneur de la Région de l’Extrême-Nord Midjiyawa Bakary qui a coordonné les opérations, il s’agit d’un «contrôle systématique ayant pour effet de fouiller de fond en comble pour voir les causes et trouver des solutions aux problèmes. Il était de bon ton que des mesures soient prises à l’effet de restaurer la sécurité et la tranquillité pour permettre aux paisibles populations de vaquer à leurs occupations». Il a aussi instruit la surveillance du commerce du bétail suspecté comme source de financement du terrorisme.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Le marché à Bétail de Mémé, le principal du Département du Mayo-Sava, sera fermé de ce fait. «Il y a une recrudescence du vol de bétail ces derniers temps. Des mesures ont été prises pour pouvoir contrôler cette filière aussi bien en amont qu’en aval. Nous allons tout simplement appeler tous les intervenants dans la filière à plus de vigilance. Il n’est pas exclu que ces vols et ces ventes de bétail ravitaillent encore l’Afrique», explique le gouverneur Midjiyawa Bakary.

Robert NDONKOU

Populaires cette semaine

To Top