Economie

Lom Pangar: Appel d’offres pour la construction d’une centrale électrique

Eneo-cameroun-réalisation-Barrage-de-Lom-Pangar-eau

Le Cameroun a lancé un avis à pré-qualification pour la construction d’une usine de production d’électricité d’une capacité de 30 mégawatts à Lom Pangar, dans l’est du pays. Le projet devrait, selon les prévisions, garantir l’approvisionnement en électricité de toute la région pour les 25 prochaines années.

C’est au travers de l’entreprise publique Electricity Development Corporation (Edc), maître d’oeuvre du projet d’aménagement hydroélectrique de Lom Pangar, que le gouvernement camerounais a lancé récemment un avis à pré-qualification pour la construction d’une usine de production d’électricité d’une capacité de 30 mégawatts sur le site. Lancé en 2012, le projet d’hydroélectricité de Lom Pangar se décline en quatre composantes: la construction d’un barrage réservoir sur le fleuve Lom, la réalisation d’une centrale électrique et d’une ligne de transport d’énergie, des mesures environnementales et sociales ainsi qu’un volet « assistance technique et gestion de projet ». 

La construction du barrage réservoir a été confiée au groupe China International Water & Electric Corporation (Cwe) qui avait déjà réalisé le barrage de Lagdo dans le nord du pays durant les années 1970 et 1980. La première mise en eau du barrage de Lom Pangar devrait avoir lieu au plus tard en septembre 2015. L’appel d’offres lancé il y a quelques jours par le Cameroun correspond, lui, à la deuxième composante du projet global et concerne la conception, la fourniture, le montage et la mise en service de la centrale électrique au pied du barrage réservoir. 

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 


Exploiter le potentiel hyrdroélectrique de la Sanaga 


Le barrage de Lom Pangar, situé sur la rivière Lom, à 120 km au nord de Bertoua, chef-lieu de la région de l’Est, devrait porter le débit régularisé moyen garanti du fleuve Sanaga, à 1040 mètres cubes par seconde contre 720 actuellement. L’usine au pied du barrage permettrait quant à elle de produire 30 mégawatts et d’alimenter principalement la région de l’Est du pays grâce à la construction d’une ligne de transport d’énergie de 90 kilovolts et d’une longueur de 120 km. 

Selon la Banque mondiale qui finance le projet, le barrage devrait permettre de réguler le débit de la Sanaga et d’optimiser ainsi la production des centrales existantes. Les sites d’Edéa et Song Loulou pourraient voir leur capacité permanente de production augmenter de 120 mégawatts grâce à cette régulation. 

494 millions de dollars 

Le projet d’aménagement hydroélectrique de Lom Pangar, dont le coût total se chiffre à 494 millions de dollars, est public. Il est financé grâce à un prêt de 67 millions de dollars accordé par la Banque africaine de développement (Bad) et à l’apport d’autres bailleurs comme la Banque mondiale qui participe à hauteur de 132 millions de dollars. Il devrait être complété en 2018. Les entreprises pré-qualifiées pour la réalisation de l’usine au pied du barrage devraient être connues à la fin 2014. 

© Le Messager

Populaires cette semaine

To Top