People

Liza Monet : « Je suis déterminée et les critiques ne m’arrêteront pas ! »

 

La tornade Liza Monet n’a pas dit son dernier mot ! Deux mois après la sortie de son nouveau clip « Yaourt aux fruits », la rappeuse française a accepté de répondre à nos questions. Son parcours, sa musique, ses influences : elle balance tout !

Public : Un an après sa sortie, ton clip My Best Plan totalise aujourd’hui les 4 millions de vues. Comment explique-tu ce succès ? 
Liza Monet : C’est quelque chose de nouveau qui n’a jamais été vu dans le rap jusqu’à maintenant. Il y a aussi beaucoup de critiques, donc forcément, cela a contribué au buzz !

Justement, ton style est très controversé et les détracteurs ne sont pas tendres avec toi…
LM : Je ne sais pas d’où ça vient. Je pense que je suis critiquée car je suis une femme. Si un homme faisait la même chose, il ne se ferait pas autant attaquer. En France, lorsqu’une femme fait quelque chose d’un peu choquant c’est tout de suite catégorisé. Je ne sais pas si c’est aussi comme ça dans le reste de l’Europe… En tout cas les critiques ne me blessent pas et ne m’arrêteront pas ! Je continuerai, je suis déterminée.

Explique-nous ton parcours. Qu’est-ce qui t’a poussée à faire du rap ? 
LM : Lorsque j’étais petite je faisais du gospel. Et après je me suis mise à faire du r’n’b. Mais ce n’est malheureusement pas ce que les gens cherchent. On me disait : « Ça sera pas bon pour toi, comme tu es black il faut que tu fasses du zouk« . Comme le zouk ne m’intéresse pas, j’ai laissé tomber ces options et je me suis tournée vers le rap. C’est là qu’est venu le personnage de Liza Monet. Comme j’adorais l’art et la peinture, j’ai choisi ce nom en clin d’œil à Mona Lisa et aussi à Claude Monet que j’apprécie.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Parlons du personnage : es-tu réellement ainsi ou forces-tu les traits pour tes clips ? 
LM : Il y a beaucoup de moi mais je suis aussi quelqu’un de humble et je suis loin d’être arrogante dans la vraie vie. Je suis très timide normalement, je n’ai pas du tout confiance en moi et je fais ressortir une autre personnalité dans mes chansons. C’est un masque et les gens qui me connaissent savent que je ne suis pas ainsi en réalité.

Pourtant, tes paroles très osées nous font sentir que tu parles en connaissance de cause…
LM : J’ai eu beaucoup d’histoires d’amour et beaucoup de déceptions aussi. Les paroles sont assez crues, mais elles racontent une histoire car j’ai vécu pas mal de choses. Je les raconte à ma façon parce que je ne m’inspire pas du rap français. Je m’inspire du rap américain !

Quelles sont tes icônes ? 
LM : Lil Kim et Nicki Minaj bien évidemment mais aussi Missy Elliot. Pour le r’n’b, j’apprécie énormément Lauryn Hill et Beyoncé. Je me considère comme un mix de toutes ces femmes !

Certaines rumeurs affirmaient que tu avais un passé un peu olé olé dans le milieu du X…
LM : Oui, c’est vrai. C’est une période difficile qui est derrière moi, où je n’avais pas d’argent. J’assume et je prends sur moi. Souvent, il faut passer par quelque chose de mauvais pour obtenir son happy end…

Parlons projets. Ton premier EP sort mi-octobre sur Spotify et iTunes. Que nous as-tu concocté ? 
LM : Il y aura les quatre morceaux que l’on connaît déjà et puis d’autres ont été ajoutés : un morceau de r’n’b, un de rap et un d’électro. J’intègre un peu plus de diversité dans ma musique. Quant à mon nouveau clip, il sortira au même moment et s’intitulera Gangsta Girl.

Une dernière question : après toutes ces déceptions amoureuses et ces gros coups de gueule passés en musique, as-tu enfin retrouvé l’amour ?
LM : Oui, mon cœur est pris depuis peu et tout se passe très bien. Je pense même que c’est bien parti pour durer !

Sources : Public.fr

Tu aimes ? alors Partage et Viens réagir sur notre page Facebook

 

Populaires cette semaine

To Top