Features

Lions Indomptables : Volker Finke fait sa révolution

Volker-Finke-Cameroun

Et le vainqueur c’est… Finke! Le technicien allemand a donc eu gain de cause dans la bataille larvée qui l’opposait à certains membres de son staff et a son capitaine Samuel Eto’o. Le coach des Lions a manifestement eu un blanc-seing pour faire le ménage dans la tanière après le naufrage de Vitoria. Et le résultat est là, dans cette liste de 23, décapante de surprises.

C’est une nouvelle ère que le sélectionneur veut inaugurer dès le 06 septembre lors de ce match qualificatif pour la Can 2015 face à la Rdc à Lubumbashi. Pour commencer, exit Samuel Eto’o, le capitaine vaincu et renvoyé à son ego éléphantesque et à ses turpitudes libidinales. Sans même pouvoir se farcir la belle excuse d’un chômage qui dure, car Landry Nguemo et Stéphane Mbia qui partagent la même déprime de la quête de l’emploi, ont pour leur part eu l’appel de Finke. Mais Eto’o n’est pas seul à sombrer. Il partage ce sort avec ses amis et soutiens, Webo, Makoun -dont Joseph Owona a expressément exigé la tête- et même avec le jeune Fabrice Olinga vis-à-vis de qui Finke aurait-pu être plus magnanime. Si Eto’o et ses amis quittent la tanière pour leur faculté de nuisance et de clivage, d’autres sont carrément mis sur la touche du fait de leurs performances. On ne reverra pas de sitôt en vert rouge jaune, Charles ltandje après sa prestation cauchemardesque au Brésil. Idem pour Aurélien Chedjou, Danny Nounkeu, Sammy Ndjock, qui doivent d’abord penser à se refaire une santé en club avant d’espérer un retour en sélection. Reste le contingent de têtes brûlées qui a exhibé un instinct guerrier au Brésil. Alexandre Song est suspendu et se doit de faire amende honorable pour reconquérir une place en sélection. La situation est encore plus corsée pour Assou Ekotto (30 ans) qui pourrait définitivement quitter la sélection sur cette agression honteuse sur son coéquipier Benjamin Moukandjo face à la Croatie.

Du sang neuf chez les lions indomptables

Et pour refaire son groupe Finke a misé sur de jeunes joueurs dont l’essentiel arrive pour la première fois en sélection. En s’intéressant à Charles Itandje, Finke a dû garnir ses fiches sur son coéquipier en club, Marc Kibong auteur d’une fin de saison époustouflante avec Konyaspor. «Je n’en reviens pas, c’est un grand honneur, un rêve», a confié le petit milieu de terrain à l’annonce de sa sélection. Le même bonheur est partagé par Fabrice Ondoua le jeune gardien du FC Barcelone, récent vainqueur de la Champions League des moins de 18 ans et capitaine de la sélection nationale. L’enfant d’Ekounou, quartier populeux de la ville de Yaoundé, veut émuler son modèle Thomas Nkono. Fait rarissime à ce niveau, Finke a dû se résoudre à appeler 3 joueurs des catégories de jeunes du FC Barcelone (Bagnack et Dongou complètent le trio), ce qui renseigne à suffisance sur la raréfaction des talents camerounais à l’échelle mondiale.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

On peut aussi se réjouir du retour d’Eyongo Bitolo déjà appelé par l’ancien sélectionneur Denis Lavagne. Juste récompense pour le jeune latéral gauche et ancien international junior qui enchaine de belles prestations avec les Red Bulls de New York qu’il a rejoint en début d’année. Léonie Kwekeu revient lui aussi en sélection après une saison satisfaisante (9 buts) avec son club turc de Rizespor.

Toujours sur le front de l’attaque, Njie Clinton qui est en passe de gagner une place de titulaire à Lyon, après avoir inscrit un but en Ligue Europa, a une occasion pour faire parler sa vitesse et sa technique aux avant-postes. Frank Etoundi -le frère cadet de Stéphane Mbia- qui évolue en Suisse au FC Zurich devrait plus servir dans un registre de fixation similaire à celui de Kwekeu. Georges Mandjeck a été sélectionné comme milieu de terrain surtout en référence à ses états de service passés, car l’ancien joueur de Kaiserlautern évolue plus en défense centrale à Kayseri (Turquie).

On ne peut pas dire que Finke soit particulièrement convaincu par le championnat national du Cameroun. Il n’a retenu que trois joueurs évoluant au terroir. Djeugoue de Coton Sport a toujours sa confiance alors que son coéquipier en club, Loic Feudjou qui aurait encore quelques problèmes administratifs avec la Fédé quitte le groupe. Déjà présélectionné pour la Coupe du Monde, Christian Zock (Cosmos de Bafia) se voit offrir une nouvelle chance, alors que le gardien de buts de Tonnerre de Yaoundé, Sylvain Abogo fait ses grands débuts dans la tanière.

Finke a aussi pensé aux recalés de la dernière heure pour le mondial brésilien. Raoul Loe et Gaétan Bong devront cependant se montrer sous un autre jour pour espérer autre chose que des strapontins de faire valoir. Toutefois, l’attaquant lavallois Christian Bekamenga (19 buts la saison dernière) n’a toujours pas grâce à ses eux.

Cette nouvelle cuvée de joueurs viendra se greffer à un groupe réduit de rescapés du Brésil composé de 10 joueurs emmenés par le vice-capitaine, Nicolas Nkoulou et soutenu par Aboubakar, Sally, Choupo, Enoh et Matip. «La tâche est immense compte tenu de l’état dans lequel se trouve notre football, il est question de reconstruire avec de nouveaux talents», nous a confié Bonaventure Djonkep juste après sa nomination comme adjoint de Finke. Ce dernier a désormais carte blanche pour donner une nouvelle impulsion aux Lions Indomptables. Plutôt que sur l’urgence de résultat, c’est sur la lisibilité de son projet et la dynamique de son groupe qu’il doit être évalué. Il y a un prix à payer pour reconstruire.

© Hiondi Nkam IV | Le Jour

Populaires cette semaine

To Top