Features

Lions Indomptables: Vers la reconduction de Volker Finke

volker-finke Kana-Biyik-lions-indomptables

Au nom de la continuité ! Malgré la foireuse campagne de la sélection nationale à la Coupe du monde 2014 dont il est en grande partie responsable, le sélectionneur des Lions Indomptables  a de fortes chances de poursuivre l’aventure à la tête du Onze camerounais. Sans doute sauvé par l’éminence des éliminatoires de la Can 2015 prévue dans moins d’un mois

L’intéressé, de son propre aveu « responsable mais pas à 100% », ne boude pas l’envie de continuer avec les Lions indomptables. Ce, en dépit de la déconfiture en terre brésilienne et des volées de bois vert que lui ont servies ceux de ses détracteurs qui ont défilé devant les enquêteurs de la Commission Motaze pendant les fameuses auditions à l’immeuble Etoile le mois dernier. Pour Volker Finke, le désir d’entraîner cette équipe nationale du Cameroun avec laquelle il a connu scandales et insuccès, n’a pas pris une ride. Le technicien allemand en bon visionnaire ne démord pas. D’ailleurs, « j’ai fait des propositions à la Fédération camerounaise de football (Fécafoot) pour un changement en profondeur », révèle-t-il à nos confrères de Camfoot.com. Et d’ajouter, « j’ai encore un an de contrat et la suite de mon travail dépendra de nos pourparlers ». 

De retour d’une conférence au Congrès international des entraîneurs et des professeurs de football à Mannheim en Allemagne, Finke a regagné le Cameroun en début de semaine. Son vœu le plus profond : organiser un stage avec les Lions indomptables au courant de ce mois d’août. C’est dire que le sélectionneur a déjà la tête dans les éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations (Can) 2015, qui verront le Cameroun évoluer dans le groupe D. A moins d’un mois de l’entrée du Cameroun dans la phase de qualification, l’heure ne serait plus aux remaniements dans le staff technique. Lesquels pourraient « créer plus de problème qu’ils n’en pourront résoudre », confie une source à la Direction administrative des équipes nationales joint par Le Messager. 

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Saine cohabitation 

Selon le site footafrica365.fr, le patron de l’encadrement technique des fauves aurait rencontré Joseph Owona mardi dernier. Principal point au menu des échanges : la préparation de la campagne éliminatoire de la Can. A en croire le site d’informations sportives, Finke aurait reçu l’onction du président du Comité de normalisation de commencer la mise au vert en vue du premier match de poule qui opposera à Kinshasa, le Onze national à la sélection de la République démocratique du Congo. Pour la circonstance, le sorcier blanc aurait même déjà arrêté une pré-liste qui promet des surprises puisque le nom de certains joueurs responsable des conflits au sein de la tanière n’y figurerait pas. Une façon pour le « sorcier blanc » d’exorciser ce groupe où la saine cohabitation entre les joueurs est une gageure. La publication de ladite liste à en croire nos sources, se fera probablement entre le 14 et le 24 août. 

Vu sous ce prisme, on se demande à quoi auront servi les résultats de l’enquête prescrite par Paul Biya le 25 juin 2014, en vue de déceler les responsables de la campagne foireuse des Lions au pays du roi Pelé. Le chef de l’Etat qui a reçu le rapport depuis deux semaines, aurait-il peur de couper les têtes ? Dans son entourage, on justifie cette attitude que certains assimilent à une fuite en avant par son calendrier très chargé. Car, « comparé à la menace permanente de la secte islamiste Boko Haram à l’Extrême Nord qui a déjà fait des centaines de morts, doublée de l’importance du sommet Etats-Unis/Afrique, l’avenir des Lions n’est pas en soit une priorité ». Si cette « thèse » tient la route, il y a de fortes chances que l’équipe nationale du Cameroun reparte vers une autre déroute. Ne dit-on pas que « les mêmes causes…produisent les mêmes effets » ? Just wait.

© Christian TCHAPMI | Le Messager

Populaires cette semaine

To Top