Features

Lions Indomptables : On parle d’une « taupe » ?

Lions-Indomptable-Jacques-Zoua

Une autre histoire secoue le groupe Lions Indomptables avec ce qui convient d’appeler l’affaire Zoua. Et l’on accuse un membre du Comité de Normalisation qui aurait sorti des dossiers contenant des « données frauduleuses au sujet de l’âge de Jacques Zoua » et d’avoir « alerté la CAF », avons-nous appris de nos sources généralement bien informées.

Zoua victime d’un « acte de sabotage » ?

Fort de ses 24 joueurs pré-sélectionnés, c’est le 7 janvier dernier que Volker Finke aurait fait parvenir à la CAF sa liste de 23. Le joueur de Coton Sport de Garoua, Cédric Djeugoue, avait été rencontré la veille par son staff technique pour le notifier du fait qu’il serait du voyage en complément d’effectif. Tout était donc calé.

Après avoir appris pour le « cas » Jacques Zoua qui aurait disputé deux compétitions continentales avec deux âges différents, la Confédération africaine de football a rejeté la liste camerounaise. Le temps pour Volker Finke et la Fécafoot de la régulariser. L’entraîneur national et la Fédération camerounaise « ont commis un avocat à cette occasion, pour prouver que Jacques Zoua a un seul âge, et qu’il s’agirait d’un acte de sabotage de la part de ce monsieur qui travaille pourtant au sein du Comité de normalisation », a-t-on encore appris.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

En attendant donc que l’affaire soit réglée, le technicien allemand a dû retoucher sa liste. Cédric Djeugoue fait désormais partie des 23 ambassadeurs camerounais qui iront en Guinée Equatoriale, tandis que le nom de Jacques Zoua a été sorti de la liste.

Si cette histoire s’avère, la carrière en club de Jacques Zoua pourrait prendre une tournure inattendue.

Une affaire de « Ndolè » et de « rétro-commissions » ?

De sources proches de la tanière des Lions, Volker Finke se demanderait comment un membre du Comité de normalisation peut-il « mettre en danger l’équipe de son propre pays ? ». La réponse est pourtant plausible : « le traître en question est très proche de Cédric Djeugoue. C’est son Ndolè (son protégé, dans le jargon camerounais, Ndlr.). Ce dernier a compromis la sélection de Jacques Zoua, afin que Djeugoue reste dans la liste des 23. Sans doute afin de toucher des rétro-commissions dans les primes du joueur de Coton Sports », explique une autre source proche du dossier.

On promet du côté de la Fecafoot la mise sur pied d’une commission d’enquête pour faire la lumière autour de cette affaire troublante qui n’augure rien de bon pour l’ambiance dans la tanière.

Calvin Amougou

Populaires cette semaine

To Top