Features

Lions indomptables: liste polémique pour le Bresil ?

Fifa-lions-indomptables-camer24-brésil
La liste des 28 (+2 suppléants) Lions Indomptables devant prendre part au stage préparatoire de la Coupe du monde de football prévu du 20 au 31 mai en cours en Autriche a été rendue publique hier lundi 12 mai 2014, par la Fédération camerounaise de football (Fécafoot).
Volker Finke donne la chance à trois joueurs amateurs et prive de Coupe du monde trois cadors pourtant présents lors de la campagne foireuse de 2010 en Afrique du Sud.

Polémiques et critiques

Longtemps attendue, longuement critiquée avant sa publication et objet de toutes les polémiques, la liste de Volker Finke est finalement tombée hier. Une liste (réchauffée) de 30 joueurs composée de quatre gardiens de but, neuf défenseurs, huit milieux de terrain, sept attaquants et deux suppléants. Première surprise, l’absence notable d’Idriss Carlos Kameni, le portier de Malaga. La faute sans doute à sa non titularisation en club qui a duré plus de six mois.

Kameni sacrifié au profit d’un Samy Njock decevant ?

Le portier des héros des Jeux olympiques de Sydney qui n’a jamais été en odeur de sainteté dans cette sélection depuis que Jacques Songo’o a eu la charge des gardiens de but, passe donc à la trappe et se voit préférer Sammy Ndjock qui évolue de façon intermittente à Fethiyespor, un club de D2 turque dont les supporters ont failli le lyncher à cause de ses contreperformances criardes. Si déjà on s’interrogeait sur la convocation pendant la campagne qualificative à ce Mondial de ce gardien de but formé à Lille mais dont le club du Nord de la France n’a pas voulu, son nom dans la liste des 30 vient « enterrer » tous les espoirs placés en Idriss Carlos Kameni dont les faits d’arme en sélection restent édifiants.

La liste détaillée des lions indomptables

Les gardiens de but

Pas d’inquiétude par contre pour Charles Itanje, le gardien n°1 depuis l’arrivée de Finke en sélection. Celui que ses coéquipiers ont surnommé le « Messie » est plus que jamais sûr d’être de l’expédition Brésilienne. Pareil pour Guy Roland Ndy Assembé; mais moins sûr pour le talentueux gardien de Coton sport de Garoua que le sélectionneur pourrait botter en touche, au profit de Ndjock pourtant irrégulier et inefficace dans les buts. Au milieu de terrain, le technicien allemand a fait confiance à ceux qui ont contribué à la qualif’ des Lions à cette Coupe du monde. C’est donc sans surprise que Jean II Makoun, Stéphane Mbia, Joël Matip, Enoh Eyong, Alexandre Song, Landry Nguemo ont été retenus. A eux, Finke associe Raoul Loé qu’on avait plus revu depuis septembre 2013 et Edgar Salli, le milieu du Fc Lens en France.

Les défenseurs

En défense, on prend les mêmes et on recommence. Nkoulou, Chedjou, Nyom, Nounkeu, Bong, (champion de Grèce avec l’Olympiakos), Jean-Armel Kana-Biyik et Henri Bedimo restent en poste. Le seul bleu dans cette liste n’est autre que Cédric Djeugoue, le milieu défensif de Coton sport de Garoua. Un clin d’œil au championnat d’élite pour lequel on avait déjà fait un procès en sorcellerie à Volker Finke. Lui qui estimait que la D1 et la D2 ne regorgent pas de talents capables de rivaliser avec l’équipe fanion. Sébastien Bassong, solide capitaine de Norwich City en Angleterre et titulaire incontesté, figure dans la liste des indésirables. De quoi faire mousser la polémique.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Les attaquants

En attaque enfin, le staff technique des Lions a refait du copier-coller. Résultat : sont convoqués, Samuel Eto’o qui n’a remporté aucun titre cette saison, Eric Maxime Choupo Moting, Vincent Aboubakar (deuxième meilleur buteur de France), Achille Webo, Benjamin Moukandjo, Fabrice Olinga qui signe son grand retour et Idrissou Mohamadou, auteur d’un but le week-end dernier avec Kaiserslautern en Bundesliega.

Christian Békamenga

Les recalés

Achille Emana peut nourrir des regrets. L’attaquant surnommé « la Pantera de Mexico » au club du Cd Cruz Azul au Mexique est pourtant crédité d’une belle saison. L’ancien Toulousain faisant parler sa puissance ainsi que sa force physique et mentale, a inscrit six buts et délivré six passes décisives cette saison en 14 rencontres nationales; un chiffre 6 qui est synonyme également de sixième titre continental. Mais ses statistiques et cette forme explosive, n’ont pas suffit à faire plier le sélectionneur qui n’a pas cru bon de convoquer aussi Christian Békamenga, attaquant féroce et non moins deuxième meilleur buteur de Ligue 2 en France avec au compteur, 18 buts.

La liste d’attente

Dans la liste d’attente, Frank Bagnack, l’un des purs produits de la Fundesport de Samuel Eto’o. Le jeune défenseur connaît un peu la maison pour avoir été régulièrement convoqué ses sept derniers mois. Christian Zock, lui, peut remercier le ciel. Le joueur formé à As Fortuna célèbre son baptême du feu avec la sélection nationale. L’heure est désormais au stage qui débute le 19 mai prochain en Autriche et qui sera ponctué de trois matches amicaux contre la Macédoine (26 mai), le Paraguay (29 mai) et l’Allemagne (1er juin).

Christian TCHAPMI

Focal: Finke peut-il mieux faire que Le Guen ?

Laurence Fotso s’est voulue formelle. « Cette liste n’est pas à commenter. La seule personne habilitée à faire de commentaire sur cette liste ou à répondre à des questions sur cette liste est le coach national Volker Finke. Je suis juste un canal de diffusion. Aucune des personnes présentes aujourd’hui n’est habilitée à faire des commentaires. Je vous remercie d’avance de votre compréhension », a tranché le Chef du département communication de la Fécafoot avant de lire par compartiments la liste que Volker Finke a déposée à Tsinga avant de retourner en Europe, jeudi dernier. Résultat : Ni Martin Ntoungou Mpilé, l’entraîneur adjoint, encore moins Rigobert Song n’ont répondu aux sollicitations des journalistes qui espéraient d’eux un commentaire ou une grille d’analyse de cette liste qui n’a pas fini de faire des vagues. Dans l’ensemble, on retient que sur les 28 joueurs présélectionnés, 17 joueurs étaient déjà présents en Afrique du Sud il y a quatre ans. Finke n’a donc révisé l’effectif qu’à 30%. Sans doute bien informé de la guerre des clans qui a émaillé la tanière en 2010, le technicien allemand s’est refusé de faire appel à certains cadres expérimentés dont les noms ont été cités comme auteurs de la déconfiture au pays arc-en ciel. Mesure de prudence ou nouvelle guerre ourdi par certains rescapés ? On le saura sur le terrain.

C. T.

Quoi qu’il en soit la mobilisation planétaire autour de la participation des lions indomptables en coupe du monde est inédite, du moins du coté de la diaspora…regardez !

Populaires cette semaine

To Top