Features

Lionnes Indomptables: Pas assez d’argent pour payer les primes

lionnes_attente_primes

Le Cameroun, c’est vraiment le Cameroun ! Un pays où rien n’est fait avec perfection par les gouvernants. Pour trancher une querelle sur les modalités de payement des primes qui opposait d’un côté les joueuses et encadreurs de la sélection nationale auteurs d’un parcours mémorable et inédit (huitième de finale) à la Coupe du monde Canada 2015 de football féminin, et de l’autre côté, les percepteurs du ministère des finances déterminés à prélever contre l’avis des membres de la sélection nationale, 16,5 pour cent des taxes sur les primes à payer, Paul Biya, le chef de l’Etat camerounais était sorti de sa réserve pour trancher. Il avait ordonné de verser aux bénéficiaires, la totalité des primes sans prélever les taxes.

En application des instructions du président de la République, les agents du ministère des finances ont d’abord libéré les joueuses. Chacune devait recevoir les 21 millions 500 mille FCFA représentant les primes de présence, de qualification et de matches gagnés. Chacune a finalement encaissé cette somme moins mille euro perçus au Canada avant le coup d’envoi du Mondial féminin.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Le reste des fonds a servi à désintéresser le staff technique et administratif. L’entraineur principal par exemple a empoché 30 millions 500 mille FCFA. Sauf qu’au cours du partage, les liquidités à un moment se sont avérées insuffisantes pour satisfaire tout le monde. Le Team Press Officer, le Team manager et les deux responsables en charge de la sécurité ne sont pas passés à la caisse. Du moins, ils ont refusé la somme de 3 millions 500 milles FCFA représentant les primes de présence et de qualification que leur proposaient les percepteurs. «C’est vrai que c’est le montant exact qui était prévu. Mais, contentes du parcours des Lionnes et suite à suite à nos doléances, les autorités ont accepté de nous payer aussi les primes des matches gagnés. On est surpris aujourd’hui qu’on nous dise qu’il n’y a pas assez d’argent pour payer les primes de matches gagnés comme promis par le ministère des sports et la Fécafoot. Nous avons aussi décidé de ne pas prendre nos primes tant qu’elles ne sont pas complètes» explique l’un des deux responsables en charge de la sécurité des Lionnes indomptables.

Ainsi, les querelles déclenchées autour des primes depuis le retour des Lionnes au pays natal sont loin d’être terminées malgré l’intervention du président de la République. Ce dernier, selon des indiscrétions, pourrait recevoir cette semaine en compagnie de son épouse, les héroïnes de l’expédition canadienne 2015.

Adeline ATANGANA

Populaires cette semaine

To Top