Actu'Décalée

L’Indonésie, plus grand pays musulman, reconnait cinq genres

indonesie-musulman

L’Indonésie serait-elle en avance sur les mentalités ? C’est ce que laisse penser la tribu Bugis avec la reconnaissance de cinq genres. Dans le plus grand pays musulman, on reconnaîtrait trois sexes (femme, homme, hermaphrodite) et quatre genres (femme, homme, calabai : hommes travestis en femmes et calalai : femmes travesties en hommes) avec un cinquième genre nommé « bissu » considéré comme un intermédiaire entre l’humain et le divin.

Une forte communauté transgenre en Indonésie

Il y aurait environ 7 millions de transgenres en Indonésie. Dans ce pays traditionaliste, la communauté transgenre – nommée « waria » – est totalement intégrée dans la société, à l’image de la présentatrice de Trans TV, Dorce Gamalama.

À l’origine de cette reconnaissance de plusieurs identités du genre, les Bugis : ethnie de Célèbes (troisième plus grande île d’Indonésie). Et chaque genre tient un rôle clé dans le foyer. Le calabai nourrit sa famille, comme les autres hommes, bien qu’il soit travesti en femme, et la calalai veille sur le foyer, comme toutes les femmes bien qu’elle soit travestie en homme. Quant aux bissus, ils ont une place particulière du fait qu’ils sont considérés comme des êtres sacrés. Ainsi, comme asexué puisque mi-homme, mi-femme, mi-humain, mi-dieu, ils donnent des mariages, bénissent, soignent, comme un chaman.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Le clivage entre les traditions et la modernité naissante

Si les autorités musulmanes ont toujours tenté d’isoler les différents genres, ces derniers persistent en vue de l’ancienneté de la tribu. Cependant, la société indonésienne évolue en associant tradition et modernité, pouvant créer quelques ambivalences et difficultés à conserver la tolérance entre les musulmans et la communauté LGBT.

Les hommes politiques parlent du souci du respect des valeurs et de la morale quand certains journalistes appellent à l’ouverture d’esprit, s’appuyant sur l’ethnie ancienne des Bugis comme d’un fait indestructible. Bien qu’acceptant plusieurs genres, on constate que l’Indonésie reste conservatrice. L’an dernier, suite à beaucoup de pressions d’intégristes religieux, la chanteuse Lady Gaga avait renoncé à sa tournée dans le pays.

Le pays se veut contradictoire et difficile à décrypter entre les musulmans traditionalistes, la communauté LGBT et la communauté musulmane transgenres. Cette dernière revendique ses croyances religieuses. La reconnaissance des cinq genres résidant dans le domaine du sacré selon eux, les calabai, calalai, caria et bissu se révèlent être de fervents musulmans. Une contradiction étonnante entre la modernité et les coutumes ancestrales…

Katia Fache

Populaires cette semaine

To Top