Dossiers

LifeStyle : Pourquoi les bébés allaités sont si intelligents?

Nouveau-né-Nourisson-bébés-sécurité-infanticide-Acte-Naissance

Les auteurs de la Brigham Young University l’écrivent, leur étude démontre « pourquoi les bébés allaités au sein sont si intelligents ».

Ces enfants obtiennent de meilleurs résultats aux tests de QI et de meilleurs résultats scolaires. Mais pour quelles raisons ? Deux facteurs majeurs sont invoqués, avec ces conclusions publiées dans le Journal of Pediatrics : Une réponse plus importante aux signaux émotionnels de l’enfant et l’apprentissage de la lecture à partir de 9 mois, deux comportements parentaux étroitement associés à l’allaitement maternel. Ce serait en quelque sorte 2 attributs invisibles des mères qui allaitent leurs bébés qui constitueraient la source essentielle de ce coup de pouce cognitif, écrit Ben Gibbs, sociologue à la Brigham Young University et auteur principal de l’étude.

« C’est vraiment la parentalité qui fait la différence « , ajoute-t-il, « l’allaitement façonne les autres comportements parentaux, développe un meilleur mécanisme de réponse à l’Enfant et renforce la confiance des parents sur leurs interventions auprès de l’enfant (…) Même un petit coup de pouce peut favoriser le développement et la trajectoire scolaire d’un enfant ».

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Son équipe a analysé les données de 7.500 mères et leurs enfants, suivis, dans le cadre d’une cohorte nationale, de la naissance à 5 ans. Les données décrivaient l’environnement de vie de l’enfant et l’ensemble des interventions des parents, dont la façon et la fréquence avec lesquelles les parents pouvaient lire des histoires à leurs enfants. Les chercheurs ont également analysé des vidéos de chaque mère effectuant différentes activités avec son enfant. La sensibilité maternelles aux signaux émotionnels de l’enfant a été évaluée.

Il existe une relation positive entre l’allaitement maternel pendant 3 mois ou plus et les compétences de l’enfant en lecture, vers l’âge de 4 ans, mais ce lien est le résultat de comportements parentaux de soutien, et de niveaux d’éducation plus élevés, en général, chez les femmes qui allaitent. En fait, les auteurs n’identifient que peu de relation directe entre les pratiques d’alimentation testées et le développement cognitif des enfants. En revanche, les comportements associés, comme une sensibilité élevée aux signaux émotionnels et le temps passé à lire aux enfants optimisent le développement du cerveau de l’enfant, sur la période décisive de 2-3 mois à 4 ans.

Ainsi, faire la lecture à un enfant chaque jour dès l’âge de 9 mois et rester à l’écoute de l’enfant, plutôt que l’allaitement en soi, sont des comportements prédictifs significatifs des compétences à l’âge de 4 ans. En revanche, les enfants privés de cette parentalité dans la petite enfance, ceux en particulier de mères célibataires ou ayant des parents à faible niveau d’éducation, donc moins formés aux meilleures pratiques parentales, sont plus à risque de plus faible Q.I. ou de mauvais résultats scolaires.

Florence Bayala

Populaires cette semaine

To Top