Features

L’hommage de la Nation aux héros tombés au front contre Lutte contre Boko Haram

soldats-armée-boko-haram

Le Mindef a présidé vendredi au Quartier général de Yaoundé, au nom du chef de l’Etat, la cérémonie de levée de corps de six militaires. Les 9 mai, 10 et 24 juin derniers à Balgaram, Zelevet et Bodo dans le Logone et Chari (Extrême-Nord), l’armée camerounaise perdait six de ses vaillants éléments. Ils y étaient déployés en mission commandée, dans le cadre des opérations Emergence 3 et 4 et Alpha, pour combattre Boko Haram.

Vendredi dernier, la cour d’honneur du Quartier général de Yaoundé a servi de cadreà  la cérémonie solennelle de levée de corps de ces soldats tombés sur le champ d’honneur. Au nom du chef de l’Etat, le ministre délégué à la présidence chargé de la Défense, Edgard Alain Mebe Ngo’o, a porté le message de compassion et de reconnaissance de la Nation. Dans une cour noyée dans les larmes, obscurcie par des mines obséquieuses, une forte mobilisation des camarades d’armes et familles des victimes (l’adjudant-chef Mahamat Djibrine, le sergent Moïse Dana Badoe, le caporal Marius Djounou Shounmou et les soldats Adboul-Rafiou Maliki Hamadjoda, Baima Manguilnassa et Stève Simo Nguenle).

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

En cette circonstance douloureuse, c’est le colonel Roger Kuitche, commandant de la 41e Brigade d’infanterie motorisée, qui a lu les éloges funèbres. Il a retracé l’exceptionnel et dense parcours de ces soldats, qui ont donné de leur vie pour que  l’intégrité territoriale  demeure intacte et en paix. « Ils ont aimé leur patrie et ont contribué à lui redonner l’honneur face à l’obscurantisme d’une secte pernicieuse aux méthodes relevant d’une autre époque, le Boko Haram ». Par ailleurs, l’officier supérieur a reconnu à ces hommes désormais dans l’ombre de la gloire du pays, le caractère, l’action et la conviction dans les attitudes sur le front de guerre. Et pour sceller cette reconnaissance éternelle de la Nation, le Mindef a attribué la médaille de la vaillance avec citation à l’ordre de l’armée à titre posthume, à chacun des six soldats morts. Edgard Alain Mebe Ngo’o a réitéré les condoléances du chef de l’Etat auxquelles Mme Chantal Biya a  joint sa compassion émue. « Le chef des armées salue la persévérance des soldats au front dans la voie du patriotisme et l’esprit du sacrifice suprême, pour la sauvegarde de l’intégrité de notre territoire contre Boko Haram. Nos compatriotes doivent être fiers d’eux, mais rester vigilants car la menace existe encore », a-t-il déclaré. Paul Biya a également prescrit que tous les moyens soient mis en œuvre pour que les obsèques se déroulent dans la dignité et que la prise en charge des ayants-droit soit assurée.

Azize MBOHOU

Populaires cette semaine

To Top