Features

L’Etat arrache le terrain de Marafa Hamidou Yaya à Kribi

marafa_garoua_Mebara

Un hôtel cinq étoiles doit être construit sur le terrain saisi de l’ancien Ministre d’Etat.

Le malheur continue de suivre l’ex-Ministre d’état en charge de l’administration territoriale et de la décentralisation « Marafa Hamidou Yaya ». Après avoir été condamné dans l’affaire du détournement des fonds publics destinés à l’achat de l’avion présidentiel, l’état camerounais vient de saisir le terrain qui appartenait à Marafa Hamidou dans la localité de Mboro à Kribi.

Descendue à Kribi ce weekend, Jacqueline Koung A Bessike, Ministre des Domaines, du Cadastre et des affaires foncières (Mindcaf), a annulé le titre foncier qui donnait droit à la parcelle à l’ex-Ministre d’Etat.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Dans sa 6e lettre écrite en décembre 2012 après le rapport de la Conac, Marafa Hamidou Yaya s’etait étonné que son terrain qui est situé à 35 km du projet du port en eau profonde de Kribi fasse l’objet d’une expropriation. «Je n’ai jamais été notifié d’une quelconque décision d’expropriation visant mes parcelles et, logiquement, je n’ai jamais perçu la moindre indemnisation à ce titre, sous quelque forme que ce soit, espèces, chèque ou virement. D’ailleurs, il n’est pas certain que les travaux d’aménagement du port en eau profonde de Kribi s’étendent jusqu’à ces parcelles », écrivait Marafa dans sa lettre.

Dans son rapport publié en novembre 2012, la Commission Nationale Anti-corruption (Conac) avait indexé Marafa dans une affaire de délit d’initié liée aux indemnisations sur le site du port de Kribi. «L’occasion faisant le larron, nombre de Camerounais pourvus d’un flair affairiste et moralement pas du tout intègres et sans doute informés à travers des réseaux mafieux, se sont rués dès 2008 sur la zone destinée à être expropriée», dénonçait la Conac.

Peter KUM

Populaires cette semaine

To Top