Features

Les USA ont enfin un ambassadeur à Yaoundé

usa-ambassade-yaoundé-cameroun

Le vide constaté à la tête de l’ambassade USA au Cameroun avait déjà longtemps alimenté les discussions autant dans les salons feutrés que dans les chaumières. Car depuis la désignation de Michael Hoza comme ambassadeur du pays de l’Oncle Sam dans la capitale par le président américain, Barack Obama au cours de l’été 2013, personne n’avait aperçu la silhouette du diplomate à Yaoundé. Autant pendant le ballet de présentation des lettres de créances des chefs de missions accrédités à Yaoundé bouclée à la veille de la cérémonie de présentation, début décembre 2014, des vœux au président camerounais Paul Biya, qu’ au-delà, durant le premier semestre de l’année.

Une partie de la presse qui s’était émue de cet état de chose, s’était entendue dire que conformément aux procédures en vigueur pour ce type de dossier dans la plus vieille démocratie du monde, le président désigne un diplomate à la tête d’une chancellerie à l’étranger, mais ce dernier n’entre en possession de sa lettre d’accréditation qu’après approbation expresse et actée du Sénat. De plus, que le rapport de force à la chambre haute du Congrès américain étant défavorable aux démocrates, la famille politique d’Obama, il lui fallait jouer des coudes pour valider certaines affectations dont celle concernant Michael Hoza. Visiblement, la manœuvre préalable pour obtenir le Ok des sénateurs a été payante cette fois. La preuve, depuis le 29 juillet 2014, Michael Stéphane Hoza est officiellement ambassadeur des Usa à Yaoundé comme en atteste, un communiqué des services de presse de l’ambassade des Etats unis au Cameroun ; lequel a été rendu public hier, 31 août 2014.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Selon des sources diplomatiques, l’intéressé qui est annoncé à Yaoundé dans « les prochains jours », pourrait prendre langue avec le président Biya au cours du sommet Usa-Afrique de la Maison Blanche, les 4 et 5 août 2014. Ce n’est qu’après cette rencontre qu’il gagnera effectivement son poste à Yaoundé où une pratique locale singulière prévoit qu’il puisse remettre des copies figurées de sa lettre de créance au ministre des Relation extérieures afin d’ exercer ses fonctions en attendant une cérémonie protocolaire au palais de l’Unité durant laquelle il présentera « l’original » de sa lettre de créance au chef de l’Etat qui, au Cameroun, est le chef de la diplomatie et aura droit aux honneurs de la musique d’un détachement la garde présidentielle et sera présenté au cabinet du président.

En rappel, avant le Cameroun, le nouvel ambassadeur était conseillé pour l’administration à l’ambassade des Etats-Unis à Moscou. C’est le premier poste de chef de mission qu’il occupe après avoir fait le tour de 11 postes d’affectation dans le domaine des affaires étrangères de son pays. Un an après son départ, il remplace Robert P. Jackson dans le bunker du quartier du Golf à Yaoundé.


© Rodrigue N. TONGUE | Le Messager

Populaires cette semaine

To Top