Features

Les Sélections nationales de football vont mal

Lions-Cameroun-prime-CAN-2017-football-Africa cup-of-Nations

De quand date le dernier titre d’une sélection nationale de football du Cameroun, hommes et femmes confondus ? Voilà une question à laquelle certains auront certainement de la peine à répondre. Cet honneur revient aux Lions indomptables, vainqueurs en novembre 2011 de la … LG Cup Africa. Un tournoi certes anonyme, mais à la cagnotte de 30 millions F quand même, s’il faut y voir un côté positif. Dans tous les cas, les victoires font le plus défaut au football camerounais depuis au moins quatre ans.

Une éternité en quelque sorte sur la planète football. Une incongruité quand on parle du Cameroun, dominateur sur la scène africaine pendant plus d’une décennie, et dans pratiquement toutes ses catégories.

L’élimination, dimanche dernier, de la sélection olympique, au deuxième tour des qualifications de la coupe d’Afrique des nations 2015 U23, a fini de convaincre les plus optimistes de ce qu’il y a péril en la demeure. Le football camerounais est plus que jamais engagé dans une descente aux enfers, après les échecs des différentes catégories. Même sur le plan sous-régional, les locaux n’ont plus rien gagné depuis belle lurette, se contentant de jouer les seconds rôles. On a bien sûr la sélection nationale féminine, tenante du titre aux Jeux africains, qui reste sur une finale de la CAN 2014 et une participation, dans les prochains jours, à la coupe du monde. Mais, c’est bien là l’exemple typique de l’arbre qui cache la forêt.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Comment s’étonner que la sélection nationale fanion n’enregistre pas de résultats positifs quand les catégories inférieures sont elles-mêmes à l’agonie ? Porter le maillot des Lions indomptables devrait être la consécration pour tout footballeur qui a suivi ses classes et gravi les échelons : minimes, cadets, juniors et espoirs. C’est bien cette génération  médaillée d’or aux Jeux olympiques en 2000 qui a fait les beaux jours de la sélection A. « Aujourd’hui, les joueurs veulent porter le maillot des Lions et rien d’autre. Les dirigeants du football se sont si peu intéressés à la base qu’on traite les différentes catégories avec un mépris royal », avance un technicien.

Il ne faut pas oublier l’absence d’une politique en matière de football établie par la Direction technique nationale, l’amateurisme de certains dirigeants, le mauvais management et la mauvaise organisation autour des équipes ainsi que les luttes d’intérêt. Le chef de l’Etat a voulu remettre de l’ordre dans ce désordre ambiant avec la réorganisation des sélections nationales, puis, la création d’une Académie de football. Mais, il faut croire que tout le monde n’a pas encore intégré l’urgence d’une refondation du football camerounais, tel que préconisée par exemple par les Etats généraux du sport en 2010. Il faut clairement revenir à la base, revoir le championnat, affilier les différentes catégories dans les compétitions, si on ne veut plus de générations sacrifiées comme celles actuelles. Ce n’est pas qu’à cette condition qu’à l’image du Nigeria et du Ghana, nos sélections tutoieront à nouveau les sommets.

Josiane R. MATIA

Populaires cette semaine

To Top