Culture'Urbaine

Les raisons du report du Concert de soutien aux forces armées

Concert-soutien-aux-forces-armées

Le président du comité d’organisation, Ama Pierrot, parle du renvoi à deux reprises du spectacle. Ama Pierrot en a gros sur le cœur et veut mettre les choses au point. Sous sa casquette de président du comité d’organisation du concert de soutien aux forces armées avec pour slogan : « La musique dit stop à Boko Haram », il se dit indigné par les rumeurs entourant le report de l’événement.

« Dans le milieu des artistes, certaines personnes disent que le concert est définitivement annulé. Ce n’est pas vrai, il est juste reporté », précise-t-il. C’est que, à deux reprises, le spectacle a été renvoyé à une date ultérieure. « Au départ, nous les artistes avions constaté que toutes les couches sociales s’impliquent dans la guerre déclarée à Boko Haram. Nous avons alors décidé de rentrer dans la mouvance pour soutenir le chef de l’Etat, les soldats tombés au front, les orphelins, les veuves de guerre et déplacés », dit-il.

Le 15 mai dernier est arrêté pour le concert au palais des sports. D’après Ama Pierrot, il est alors repoussé à cause des difficultés de déplacement des différents artistes, à cause des routes barrées par les préparatifs du défilé du 20 mai. Autre raison, la salle prévue n’est plus à leur portée. Il explique : « Les responsables du palais des sports nous ont demandé la somme de 3,5 millions de F pour l’occuper de 15h à minuit. Si nous voulions aller jusqu’au matin, le montant était doublé. Nous avons négocié avec les concernés, mais rien n’a été fait. » Du coup, les artistes se retournent vers le ministre des Arts et de la Culture, et obtiennent d’organiser leur spectacle  à l’esplanade du Musée national.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Cette fois-là, le 29 mai est bloqué sur le calendrier de l’organisation. Nouveau souci, le site n’est pas couvert, et les artistes doivent faire avec les pluies. « Nous avons d’abord songé à des tentes, mais nous avons convenu du fait qu’aucune tente ne pourrait accueillir les 84 artistes et les 22 musiciens, en plus des milliers de spectateurs que nous estimons attendre. En plus, les pluies nous empêchent d’installer le matériel que la police et le ministère des Arts et de la Culture nous ont octroyé. Il faut au minimum quatre jours pour installer ce matériel », révèle-t-il. En définitive, le comité d’organisation décide de caller le 21 juin, jour de la fête de la musique, pour le spectacle. « C’est une date butoir que l’on ne peut plus reporter », martèle Ama Pierrot.

Il ne reste aux artistes qu’à croiser les doigts pour que leur événement humanitaire et patriotique ait lieu. L’entrée sera gratuite, mais une contribution volontaire durant le concert sera demandée au public pour la cagnotte. « L’argent collecté ira dans le compte créé par le chef de l’Etat », explique-t-il. Déjà annoncés à ce spectacle du 21 juin, Ama Pierrot himself, Longue Longue, Majoie Ayi, Ebogo Emerent, Geo Masso, Ekambi Brillant, Eko Roosevelt, Joe Mboule, Nicole Mara, Aï-Jo Mamadou, Josco l’inquiéteur et bien d’autres.

Monica NKODO

Populaires cette semaine

To Top