Economie

Les producteurs de cacao-café payerons-t-ils l’impôt sur le revenu?

cacao-commerce-prix

En vertu d’une disposition du code général des impôts, qui stipule que toutes les personnes physiques disposant d’un revenu connu et traçable doivent s’acquitter de l’impôt sur le revenu, le gouvernement camerounais envisage de faire payer cette taxe aux producteurs de cacao et de café, a-t-on appris le 12 mars 2015 à Yaoundé, à l’occasion de la 23ème session de l’Assemblée générale du Conseil interprofessionnel du cacao et du café (CICC).

Le projet, en gestation depuis 2013, a-t-on appris, rencontre pour l’instant la résistance des exportateurs de cacao et café, qui sont visés par le fisc pour collecter cet impôt pour le compte de l’Etat, au moyen de prélèvements effectués au cours des opérations d’achat de cacao et de café dans les marchés groupés organisés par les producteurs. «Le fisc veut se servir des exportateurs pour collecter cet impôt. Nous avons essayé de les contenir jusqu’ici. Mais, la pression est très forte. Nous ne savons pas si nous allons encore résister longtemps. Il faut savoir que les producteurs payeront l’impôt sur le revenu, et c’est pour bientôt», a prévenu M. Dikoumé, l’un des responsables du collège des exportateurs au sein du CICC.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Pour rappel, depuis le début des campagnes cacaoyère et caféière en cours, le gouvernement camerounais a déjà procédé au relèvement des prélèvements à l’exportation de ces deux produits. Désormais, pour chaque kilogramme exporté, il est prélevé à l’opérateur économique une somme de 150 francs Cfa pour le cacao et 100 francs Cfa pour le café, contre 54 francs Cfa par le passé.

Cette augmentation des prélèvements à l’exportation, a-t-on appris, serviront au financement du programme de relance des filières cacao-café, sur la période 2015-2020, d’un montant total de 600 milliards de francs Cfa. Ce plan vise à atteindre, à l’horizon 2020, des productions de 600 000 tonnes pour le cacao, 150 000 tonnes pour le café robusta et 35 000 tonnes pour le café arabica.

Camerounlink

Populaires cette semaine

To Top