Features

Les populations vivent mal la hausse des tarifs du transport

Taxi-Douala_Clients_transporteurs-agressions
« 100 Fcfa mobile kondengui », « idiot ! Vous ne savez pas que les tarifs ont augmenté ? Vous vivez sur quelle planète ? ». Echange entre un taximan et un client au lieu dit « Awae escalier », vendredi 11 juillet 2014. Très remonté, le conducteur démarre ensuite son véhicule en laissant un nuage de fumée derrière lui. L’infortuné n’est malheureusement pas le seul à continuer à proposer ces (anciens) tarifs aux transporteurs urbains.
Malgré l’annonce de la hausse des prix des transports, on peut encore entendre des clients dirent : « 100 Fcfa, 150 Fcfa ou encore 200 Fcfa ». Les Camerounais ne s’habituent pas encore à ce nouveau plan tarifaire. « Ce n’est pas évident de payer 250 Fcfa ou 300 Fcfa, tout le monde n’a pas les moyens de payer le taxi à cette somme-là », se lamente Jean-Marc, un étudiant qui vient d’emprunter un taxi pour le quartier Fouda à Yaoundé. Le jeune homme a proposé la somme de 150 Fcfa au conducteur qui, pas satisfait, tient à rappeler à Jean-Marc que les données ont changé.Evelyne, secrétaire dans une entreprise de la place estime que son porte monnaie va en prendre un coup : « A ce rythme-là, mes poches seront vides avant la fin du mois, je ne gagne pas grand-chose et s’il faut encore débourser de telles sommes juste pour le transport alors c’est grave ». Cette mère de famille affiche un regard inquiet lorsqu’elle aborde le sujet. « A la rentrée des classes ça va être plus compliqué », pleurniche-t-elle. La situation n’est pas enviable pour Odile, commerçante au marché de Mfou. Elle avait l’habitude de débourser 200 Fcfa pour se rendre à Yaoundé pour s’approvisionner en marchandises et au retour, la somme de 300 Fcfa. Depuis quelques jours, les conducteurs sont passés à la vitesse supérieure : 300 Fcfa pour l’aller et 400 Fcfa le retour, 500 Fcfa à partir de 23h. « Les chauffeurs nous mènent la vie dure, ils sont passés de 200 Fcfa à 300 Fcfa. 400 Fcfa, c’est exorbitant. Si je dois dépenser tout mon argent pour le transport, comment pourrais-je acheter ma marchandise ? », S’exclame la commerçante.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Des citoyens qui payent bien

La pilule est difficile à avaler. Mais, certains clients commencent à entrer dans les rangs. C’est le cas de Sandrine, enseignante : « je trouve que les modifications apportées sur la grille tarifaire du transport urbain est normal. Les taximen sont des citoyens qui doivent également gagner leur vie. La hausse des prix des carburants ne concernent pas seulement les transporteurs mais tous les Camerounais ». Un avis partagé par sa voisine dans un taxi. « Je pense aussi que c’est normal, ce n’est certainement pas facile pour un Camerounais moyen mais les taximen ont aussi des familles à leur charge et des contrats à honorer avec leurs employeurs. Ils ne peuvent pas supporter le prix à la pompe continuellement sans aucun bénéfice à la fin », soutient Hélène.

Tout comme ces deux clientes, quelques Camerounais ont déjà commencé à payer les frais de transport comme tel. Guillaume, étudiant ne semble pas surpris lorsque le conducteur lui remet 250 Fcfa. Le jeune homme en descendant du taxi a tendu un billet de 500 Fcfa au taximan. « C’est une décision qui a déjà été prise, pourquoi faire de la résistance ? On n’a pas le choix, il faut se conformer à la réglementation. Ce que devrait faire tout Camerounais au lieu d’être toujours réfractaire à la norme. Cette affaire de carburant concerne tous les citoyens. Pas seulement les taximen », sérine Guillaume. Ainsi, malgré le communiqué du Mincommerce, les citadins de Yaoundé continuent de faire la sourde oreille et de payer les frais de transport comme d’habitude et cela ne changera pas de si tôt avec ou sans la hausse des prix de transport. Les Camerounais ne comptent pas vider leur bourse juste pour se déplacer. La récession est là, il faudra bien s’y faire. Elle va augmenter la corruption et le grand banditisme.

© Vanessa TSANGA | Le Messager

Populaires cette semaine

To Top