Features

Les opérateurs de téléphonie mobile au Cameroun revoient à la hausse leur tarification de 2%

Orange-Cameroun-opérateurs-4G-3G- Téléphonie-Mobile
Par mail, la filiale au Cameroun de l’opérateur des télécoms sud-africain MTN International a informé ses clients de ce que «la loi du 21 décembre 2015 portant loi de finances de la République du Cameroun pour l’exercice 2016, a instauré en son article 142 un droit d’accises de 2% sur les communications électroniques mobiles et services internet.

En application de ces nouvelles dispositions légales obligatoires, nos tarifs y relatifs sont revus à la hausse de 2% pour l’ensemble des abonnés».

Chez le concurrent Orange Cameroun, l’abonné est informé au moment de la souscription à un forfait que l’opération lui coûtera «plus 2% de taxes à verser à l’Etat». Du coup, pour souscrire par exemple à un forfait de 1000 FCfa, le crédit de communication de l’abonné doit désormais être supérieur à ce montant, puisqu’il faut y intégrer la taxe représentant 2% du coût de l’opération. Ceci est également valable pour toutes les transactions via mobile money.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

En effet, afin de tirer profit du dynamisme observé dans le développement du secteur de la téléphonie mobile au Cameroun, mais aussi de maximiser les recettes fiscales dans un contexte de baisse des recettes pétrolières dans le budget de l’Etat, le gouvernement camerounais a institué, dans sa loi de Finances 2016, un droit d’accises équivalent à 2% du «chiffre d’affaires hors taxe des entreprises de communication téléphonique mobile et de services internet».

Avec l’institution de cette taxe, qui devrait officiellement rapporter environ 10 milliards de francs Cfa au Trésor public en 2016, le Cameroun s’arrime également aux dispositions réglementaires qui consacrent ladite taxe dans les pays de la zone Cemac.

Investir au Cameroun

 

Populaires cette semaine

To Top