Features

Les navires peuvent déjà accoster au Port de Kribi

36fdb1a35cd2f54f95cf2119fb5bc7ed_XL

Les navires peuvent déjà accoster au Port en eau profonde de Kribi. Valparaiso, le bateau venant de Chine avec deux remorqueurs, a fait son entrée solennelle au quai mardi.

C’est à grand renfort de sirène, sous le regard admiratif et émerveillé d’une centaine de personnes rassemblée pour la circonstance que Valparaiso, le navire ayant à son bord deux remorqueurs, a accosté mardi 8 juillet 2014 sur le quai du port général du Complexe industrialo-portuaire de Kribi (CIPK).

Le Valparaiso est un navire de  168,5 m de long sur 25,2 m de large, pesant plus de 30 000 tonnes. Il  transportait deux bateaux plus petits (30 m de long et 10 m de large), dont la mission est de guider, tirer, pousser les navires entrant et sortant du port. Leurs noms de baptême : Roi Madola et Roi Mayesse, du nom de deux chefs Batanga.  Cette cérémonie, selon les responsables de l’Unité opérationnelle du CIPK, vient démontrer la capacité d’accueil et de traitement de cette infrastructure dont la construction est évaluée à 95%. « Après le tout premier navire qui a accosté le 13 février dernier, convoyant des équipements, l’arrivée de ce bateau confirme que le port est déjà fonctionnel », a affirmé Patrice Melom, coordonateur de l’Unité opérationnelle du CIPK.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Sur le site de la cérémonie, c’est un remorqueur de la marine nationale qui s’est chargé de guider le navire, très attendu. Une manœuvre qui a duré près de deux heures d’horloge, entre le point de mouillage du Valparaiso et l’accostage sur le quai grouillant de monde pour la circonstance. Parmi ces témoins, le directeur de l’Autorité portuaire nationale, Josué Youmba, le préfet du département de l’Océan, Antoine Bissaga, etc. « Lorsque le navire a mouillé, un pilote, de nationalité camerounaise, est allé vers lui à bord du remorqueur pour  guider le commandant de bord qui n’est pas supposé connaître les eaux camerounaises », a indiqué un responsable du port. Cet acte est le symbole de la souveraineté du Cameroun sur le navire.

Après l’accostage réussi hier, la suite de la manœuvre prévoit le débarquement et la mise à l’eau des Rois Madola et Mayesse vendredi, marquant leur réception officielle. Ceci, après que les équipes de différentes administrations (santé, émi-immigration, douanes, etc.) ont fait leur inspection pour s’assurer que tout est en ordre, comme de coutume dans les activités portuaires. Ils seront ainsi prêts à guider les autres navires qui accosteront sur les quais du port en eau profonde de Kribi, quel que soit le moment.

Pour mémoire, Louis Paul Motaze, président du Comité de pilotage du projet de construction du CIPK, est allé réceptionner ces remorqueurs il y a quelques semaines en Chine, où ils ont été construits pour le Cameroun. Cette acquisition, selon Patrice Melom, va permettre à l’Etat de faire des économies importantes dans la mesure où la location de ces engins peut s’avérer assez coûteuse.

Jocelyne NDOUYOU-MOULIOM

Populaires cette semaine

To Top