Features

Les modalités de distribution des Moustiquaires imprégnées

andre-mama-fouda-moustiquaires

Le ministre de la Santé publique a déroulé les stratégies de la deuxième campagne au cours d’un point de presse lundi à Yaoundé. C’est pour éviter les erreurs de la première campagne suite au mauvais dénombrement des ménages dans la distribution des moustiquaires imprégnées que le ministre de la Santé publique, André Mama Fouda, veut rectifier le tir.

  C’est ainsi que pour la deuxième campagne qui démarre en août prochain par la première phase dans les régions de l’Est, du Nord-Ouest, du Sud et du Sud-Ouest, André Mama Fouda a donné un point de presse lundi à Yaoundé. C’était en présence du représentant de l’OMS, Dr Jean Baptiste Roungou. Avec les médias, le Minsanté a énoncé les modalités pratiques de distribution des Moustiquaires imprégnées à longue durée d’action (Milda) à toute la population du Cameroun.

Dans un premier temps, les équipes du Minsanté des différentes aires de santé de chaque localité vont procéder au dénombrement des ménages. Il sera question de déterminer le nombre ou de compter les résidents de chaque foyer. Un processus qui va durer 11 jours et au cours duquel les agents de dénombrement seront identifiés par des badges. Après le dénombrement, ils remettront un ticket sur lequel seront marqués le nombre de moustiquaires à recevoir par ménage et le lieu de retrait. Ceux-ci seront appuyés par les membres de la communauté sélectionnés par les chefs des aires de santé aux fins d’assurer le dénombrement et la distribution. « Pour la première étape, la plus importante qui est le dénombrement, elle va commencer les premiers dix jours du mois d’août dans les régions concernées », a indiqué le ministre. Il a, par ailleurs, invité les populations à adhérer pour la réussite de cette nouvelle campagne. « La contribution de tous est nécessaire. Il faut respecter la discipline du dénombrement et de la distribution », a-t-il prescrit.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Concernant la distribution proprement dite, elle durera cinq jours et se fera dans les postes fixes, dans les formations sanitaires, les postes avancés dans les écoles, chefferies, lieux de culte, maisons de la femme, etc. identifiés par les responsables des aires, de districts et des régions. Chaque représentant de ménage se rendra au site de distribution inscrit sur le ticket muni dudit ticket et de sa carte nationale d’identité afin d’entrer en possession de son dû. En cas de perte du ticket, il lui suffira de regarder le numéro de marquage inscrit sur son ménage avec lequel il se rendra au point de distribution.

Cette nouvelle distribution intervient après celle de 2011. Le Minsanté explique que les Milda distribuées il y a quatre ans ont déjà perdu de leur efficacité du fait de la dégradation de l’insecticide. « La garantie d’une Milda est de trois ans parce que l’insecticide continue de réagir efficacement. Son rôle est de prévenir les piqûres de moustiques et de diminuer leur propagation. Vous êtes protégés pour 3000 F pendant trois ans », a conclu le ministre. La deuxième étape va concerner l’Adamaoua, l’Extrême-Nord, le Nord et démarrera en octobre prochain. La dernière phase va couvrir le Centre, le Littoral et l’Ouest et commencera en décembre. Ce sera pour une distribution gratuite d’un total de plus de 12 millions de Milda.

Sorèle GUEBEDIANG à BESSONG

Populaires cette semaine

To Top