Economie

Les modalités de construction du barrage de Chollet entre le Cameroun et le Congo sont connues

barrage-de-Chollet-Cameroun

Le Cameroun et le Congo ont signé le protocole d’accord relatif à l’organisation et au fonctionnement du comité interétatique chargé du pilotage de la construction de la centrale hydroélectrique de Chollet. Le ministre camerounais de l’Eau et de l’énergie, Basile Atangana Kouna, et son homologue congolais de l’Energie et de l’hydraulique, Henri Ossebi, ont été les représentants respectifs de leur Etat lors de la signature de ce protocole.

Selon les termes de cet accord, le siège du comité interétatique sera situé à Brazzaville. Le directeur général de l’organisation sera désigné par le Cameroun et son adjoint par le Congo. Les travaux de la construction du barrage démarreront en novembre 2018, même si les deux parties pensent qu’ils peuvent surevenir plus tôt.« D’ici à 2016, on peut déjà penser au début des travaux», a déclaré Henri Ossebi à ce propos.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

D’une capacité de 600 MW, la centrale hydroélectrique sera construite sur le fleuve Congo, la frontière fluviale entre les deux pays. Elle coûtera entre 354 et 670 milliards de francs Cfa selon l’option d’aménagement qui sera  mise en place par son constructeur, l’entreprise chinoise Sinohydro. L’énergie produite par ce barrage servira à alimenter le Cameroun, le Congo, la Centrafrique et le Gabon.

Investir au Cameroun

Populaires cette semaine

To Top