Autres'sports

Les lions du volley-ball ratent aussi leur mondial

les-Lions-du-volley-ball

l’équipe nationale de volley-ball a été  prématurément éliminé du championnat du monde à cause de se quatre premières défaites en match de poule.

Contre la Serbie ce dimanche, l’équipe nationale de volley-ball masculin du Cameroun ont joué pour l’honneur. Le capitaine Jean-Patrice Ndaki Mboulet et ses camarades avaient déjà ruiné toutes leurs chances de qualification au deuxième tour du 18ème championnat du monde de volley-ball qu’accueille depuis le 30 août la Pologne. Ils ont perdu leurs quatre premiers matches de poule tour à tour devant l’Australie, le Vénézuela l’Argentine et la Pologne. Les Camerounais n’ont marqué que deux sets au cours de ces sorties. Un contre le Vénézuela et un autre contre la Pologne. Contre le dernier adversaire cité, les hommes du coach allemand Peter Nonnenbroich ont réussi l’exploit de gagner le premier set (27-25) avant de sombrer. Pourtant, les camerounais ont eu l’avantage d’une préparation longue. Pendant trois mois, ils ont alterné les stages en Tunisie, en Slovénie et au Qatar. Ce qui visiblement n’aura pas suffi pour des Lions appelés à faire face à des gros calibres du volley-ball mondial comme la Pologne (5ème mondial), l’Argentine (7ème mondial) la Serbie ( 9ème mondial) et l’Australie (13ème mondial).

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

L’échec du Cameroun a réveillé quelques mauvais souvenirs. D’aucuns ont repensé aux conditions de la qualification de l’équipe. Une équipe abandonnée à elle-même, conduite par un entraîneur qui réclamait trois mois d’arriérés de salaire. Un entraîneur obligé d’emprunter de l’argent à un ancien président de la Fédération camerounaise de volley-ball pour payer une dette du Cameroun à la Confédération africaine et ainsi éviter l’exclusion du pays de Roger Milla du dernier championnat d’Afrique des nations. Un responsable de la Fédération n’a pas trouvé d’autre coupable de la débâcle que le ministère des sports et de l’éducation physique. Il reproche à la tutelle de n’avoir pas emmené des supporters en Pologne pour soutenir l’équipe nationale.

Le Cameroun est loin de sa performance de 2010. En Italie, les Lions indomptables étaient allés jusqu’au deuxième tour. Au terme des matches de la poule C, ils avaient terminé troisièmes sur quatre, avec en prime un succès (3 sets à 1) devant l’Australie. Au second tour, les fauves d’Afrique centrale finirent à la troisième place derrière la République Tchèque et les Etats-Unis, leurs deux bourreaux. Néanmoins, ils revinrent au pays auréolés de gloire. Ce ne devrait pas être le cas cette fois-ci. Comme les Lions du football, revenus du Brésil la le 25 juin 2014 la queue entre les jambes. Sortir de la Coupe du Monde au premier tour, le capitaine Eto’o et ses camarades s’étaient classés 32ème sur 32.

Robert Ndonkou, Cameroon-Info.Net

Populaires cette semaine

To Top