Warning: getimagesize(/home/thierryk/www/wp-content/uploads/2015/09/afrobasket_cm_ug_Lionnes.jpg): failed to open stream: No such file or directory in /home/thierryk/www/wp-content/plugins/mashsharer/includes/header-meta-tags.php on line 270
Features

Les Lionnes et le piège égyptien

afrobasket_Cameroun_ug_Lionnes

Les adversaires du Cameroun jeudi soir en quarts de finale ont fait sensation lundi en battant l’Angola. Jusqu’ici indomptées, les Lionnes affrontent jeudi les reines d’Egypte en quarts de finale du 24e Afrobasket féminin.

La rencontre est l’une des quatre affiches de cette phase de la compétition au palais des Sports de Yaoundé.  Qualifiées sur invitation de Fiba-Afrique, les Egyptiennes ont créé la surprise en battant lundi dernier, les tenantes du titre angolaises. Avec des arrières adroites, des intérieures efficaces, elles comptent bien profiter de ce moment offert par la Fiba. Après l’Angola, elles comptent assujettir les Camerounaises. Mohamed Hamed Famy Eljaky, le sélectionneur égyptien  a la tête remplie de projets pour son équipe. « Nous sommes venus pour apprendre mais aussi pour saisir notre chance. Nous l’avons fait contre l’Angola. Pourquoi pas face aux Camerounaises aussi ? ». Le groupe est rajeuni. C’est d’ailleurs le plus jeune du tournoi avec une moyenne d’âge de 20 ans. Des jeunes vivaces, qui sont là pour se faire plaisir. Les Lionnes devront donc faire mieux que résister. Face à des joueuses comme Sara Massoud, 14 points face à l’Angola, Awa Menatella, meilleure marqueuse du groupe avec 79 points en cinq rencontres. Et une moyenne de 17,5 points  par match,

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

La rencontre s’annonce très disputée. Pour les Lionnes, il faudra attaquer et bien défendre, maintenir le rythme de bout en bout. Nicole Jamen, intérieure des Lionnes : « Nous devons améliorer la défense, éviter les moments de déconcentration ».  Alain Zedong, le sélectionneur reconnaît que l’Egypte est une équipe délicate. Et chez ses protégées, subsistent de nombreux déchets. Du coup, avant la rencontre, l’on a « recadré, travaillé sur la personnalité et l’engagement de chaque joueuse pour revenir avec un autre visage ».  Demi-finalistes en 2013, la première depuis 1984, les Lionnes veulent monter en puissance, montrer de belles choses mais surtout écrire une nouvelle histoire. Emmenées par deux meneuses  très présentes, Alexandria Miesha et Priscillia Mbiandja et une Ramsès Lonlack constante (13 points, 4,2 rebonds et 4,2 passes décisives). Entre la défense de fer du Cameroun et l’attaque de feu de l’Egypte, la rencontre s’annonce bouillante.

Angèle BEPEDE

Populaires cette semaine

To Top