Features

Les journalistes Félix Ebole Bola, Rodrigue Tongue et Baba Wamé seront jugés au Tribunal militaire de Yaoundé le 22 janvier 2016

tribunal-Journalistes_Inculpes061215

Ils ont été notifiés mardi 29 décembre 2015 au cours d’une rencontre avec  le juge en charge de l’instruction de  leur dossier. Le calvaire continue pour les trois journalistes accusés de non dénonciation de complot contre l’Etat. Leur situation s’aggrave.

Félix Cyriaque Ebolé Bola, Rodrigue Tongue et Baba Wamé viennent d’apprendre  qu’ils vont être jugés. La date de leur procès est même déjà connue. Ce sera le 22 janvier 2016 au Tribunal Militaire, à Yaoundé.  Ils ont reçu leurs notifications le mardi 29 décembre 2015 des mains du juge d’instruction du Tribunal Militaire de Yaoundé, Bernard Tsuite.  Ils vont répondre des faits de rétention d’informations portant atteinte à la sûreté de l’Etat. Ils risquent une condamnation.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Les trois accusés ont été inculpés  le 28 octobre 2014. On leur reproche de n’avoir pas averti les autorités militaires, administratives ou judiciaires de toute activité de nature à nuire à la défense nationale. Des faits prévus et réprimés par les articles 74 et 107 du Code pénal. Dans un premier temps, le prédécesseur du magistrat Tsuite,  la juge Aline Mbia épouse Happy avait procédé à « une ordonnance de main levée d’office d’une surveillance judiciaire » en mi-janvier 2015 » au terme de 3 mois de restriction des libertés. Elle avait par la suite été affectée à Ebolowa alors que l’instruction était close et la procédure recommencée.

Au moment de l’ouverture de la procédure, Félix Cyriaque Ebolé Bola travaillait pour le quotidien Mutations. Rodrigue Tongue officiait au journal Le Messager (il travaille aujourd’hui pour la télévision Canal 2 international) et Baba Wame était enseignant de cyberjournalisme à l’Ecole supérieure des sciences et techniques de l’information et de la communication (Esstic). Il avait auparavant travaillé comme journaliste à la Crtv et au mensuel spécialisé Afrique football. Il dirige aujourd’hui l’association des cyberjournalistes.

Robert Ndonkou

Populaires cette semaine

To Top