Features

Les imams prient pour l’éradication de la secte Boko Haram

imams-du-Cameroun

L’office religieux a eu lieu samedi dernier à Yaoundé, en présence d’Amadou Ali, représentant personnel du chef de l’Etat. Samedi, 13 juin dernier à Yaoundé, une centaine d’ imams, venus des dix régions du pays ont prié pour l’éradication de Boko Haram, la paix au Cameroun et en faveur du chef de l’Etat, le président Paul Biya.

Amadou Ali, vice-Premier ministre, ministre délégué à la présidence de la République, chargé des Relations avec les assemblées, arrive sur le parvis de l’extension de l’hôtel de ville à 10h. Désigné représentant personnel du chef de l’Etat pour l’occasion, il assiste durant près de deux heures à la prière. D’autres personnalités, sans pour autant être de confession musulmane, sont aussi présentes. Entre autres, les ministres Henri Eyebe Ayissi, du Contrôle supérieur de l’Etat et Jean Claude Mbwentchou, de l’Habitat et du Développement urbain, le délégué du gouvernement auprès de la communauté urbaine de Yaoundé, Gilbert Tsimi Evouna.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

En face de ces notabilités, des dames accompagnées de leurs enfants prennent place sous deux tentes aménagées pour la circonstance. « Nous sommes venues prier parce que les combattants de la secte Boko Haram tuent nos fils et laissent de nombreuses veuves», affirme Marie Mballa Biloa, l’une d’elles. Tout à côté, des fidèles musulmans et surtout les chefs religieux, regroupés par régions et délégations départementales. C’est dans cet esprit que chaque groupe passe devant le pupitre invoquer Dieu.

« Que Allah donne la force et la clairvoyance au président Paul Biya afin qu’il éradique la secte Boko Haram de notre territoire », supplie Malam Aminou Maikano, durant la psalmodie du saint Coran. A chaque supplication, les fidèles et les autres imams reprennent en chœur « Āmyn », en guise de déclaration de foi et de partage pour que Dieu exauce leur prière. « Des prières qui ne vont pas s’arrêter à cette sortie. Je vous demande de continuer à prier pour le président Paul Biya pendant ce saint mois du ramadan qui commence dans quelques jours », clôture le Dr Moussa Oumarou, coordonnateur général du Conseil des imams et dignitaires musulmans du Cameroun, organisateur de cet office religieux.

MESSI BALA

Populaires cette semaine

To Top