Features

Les handicapés du Cameroun contre Boko Haram

Handicapés-Cameroun-Boko Haram

Ils entendent sensibiliser les populations sur l’importance de contribuer au maintien de la paix au Cameroun.

Les handicapés du Cameroun et les personnes vulnérables sous la houlette de l’Association nationale des jeunes handicapés du Cameroun (Anajehcam) organisent ce jeudi 18 septembre 2014 à Douala une « marche citoyenne pour la paix au Cameroun ». Elle démarre à 7 heures et se fera sur l’itinéraire Salle des fêtes d’Akwa- Place du Gouvernement de Bonanjo. Il sera question à travers cette marche de « sensibiliser les populations sur l’importance de contribuer au maintien de la paix dans notre pays, attirer l’attention des populations sur les conséquences et les affres post-conflits, manifester notre soutien au Chef de l’Etat Son excellence Paul Biya et à nos forces armées engagées au front », explique le président de l’Anajehcam Jean-Pierre Fopa.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

L’organisateur principal note que le Cameroun se trouve à la croisée des chemins suite aux exactions de la secte Boko Haram qui fait des ravages, en endeuillant des familles, blessant des concitoyens et en s’attaquant aux institutions de l’Etat. Ce qui selon lui, « a suscité une ferme détermination du Chef de l’Etat qui mérite d’être soutenue par toutes les couches sociales pour aller au bout de cette menace et maintenir à tout jamais cette paix condition sine qua none pour le développement de notre pays ». A l’Anajehcam, l’on fait encore savoir qu’en cas de conflit, de revendication ou de revendication populaire, les personnes en détresse ou socialement vulnérables constituent le gros des effectifs. L’on relève surtout qu’ « au-delà des traumatismes post conflits, la répression souvent violente, des menaces à la paix engendre des séquelles physiques et mentales qui font grossir les rangs des personnes en situation de handicap ».

Robert Ndonkou

Populaires cette semaine

To Top