Culture'Urbaine

Les étudiants sont les plus connectés au Cameroun

Internet-cybercafés

Au travers d’une enquête menée sur une population cible du Cameroun, il ressort que les plus grands consommateurs de l’outil web sont les étudiants avec un record de 42 % sur l’espace général.        

 Quelles raisons amèneraient bien un individu à utiliser internet ? La réponse à cette question a été donnée par le groupe d’étudiants et sympathisants du Comasers le 28 janvier 2015. Sur un échantillon de 420 personnes, incluant travailleurs, sans-emplois, professionnels du secteur libéral, administrateurs publics et fonctionnaires, étudiants et employés, il ressort qu’au Cameroun, les étudiants sont les personnes les plus prolixes à l’usage de l’outil web et à ses avantages. A l’origine de cette enquête, un besoin d’offre de service que cette association d’étudiants issus de l’université et de quelques grandes écoles de formation ont opté d’élaborer pour des entreprise. “ On souhaitait proposer un dossier marketing pour le promotion de concepts évènementiels à quelques grandes entreprises de la place. Afin de rendre crédible notre base statistiques, nous avons mené pendant 15 jours des enquêtes et le résultat nous a un peu surpris nous-mêmes ”, révèle Douma Nougal Pierrot, vice-président de l’association.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

 Ce sont donc 38 % de jeunes, essentiellement étudiants qui voguent sur la toile pour les recherches d’emploi, de documentation, d’immigration, d’achats, d’amour (ou d’amitié) ou de téléchargement… Le plus surprenant serait de savoir que les filles (16 à 30 ans), représentant 71 % de ce segment passent en moyenne 14 heures/jour connectées sur des sites d’achats en ligne. www.kaymu.cm, en raison de prix scandaleusement compétitifs qu’il propose, a trouvé ses apôtres. Les garçons par contre ont une propension plus axée sur les sites de téléchargement illégaux de musiques, films et jeux vidéos. 31 % d’utilisateurs du web sont des travailleurs majoritairement jeunes aussi (18 à 44 ans) et ressortant d’entreprises d’édition, de téléphonie avec pour motif phare de faire des affaires. “ A juste titre, on s’attendait à voir des entreprises en tête de lice, mais ce sont les étudiants qui coiffent et nous avons pu déterminer leurs réelles motivations […] Si les femmes vont sur Kaymu.cm, les garçons vont plus sur des sites pornos et autres…” a dit Douma Nougal.

 21 % d’utilisateurs d’internet sont ceux que les enquêteurs du Comasers ont rangé dans la catégorie “Autres”. Ici sont retrouvés les aventuriers (internautes occasionnels). Grâce aux applications sur tablettes et smartphones qui leur livre internet dans la main, ils n’y vont que par pur suivisme, par effet de mode et sans réelle motivation. 10 % se sont des élèves et sans-emplois. Les premiers sont des abonnés de Facebook, de Youtube, de Wikipedia ou encore de Google Images tandis que les deuxièmes écument surtout les sites de recherche d’emploi. L’avancée technologique obligeant entreprises et particuliers de se mettre au pas, a donné du punch à Douma Nougal qui s’est réjoui de ce que connaitre de telles informations permet de savoir adopter sa stratégie en fonction des cibles. Le récent sondage effectué par RainsBiz qui a classé Kaymu.cm parmis les meilleurs sites de vente en ligne au Cameroun, classe également les étudiants comme étant les quatrièmes meilleurs initiateurs de projets au Cameroun. Quand le fer de lance de la Nation décide de se mettre en action…

Gaspard Ngono

Populaires cette semaine

To Top