Features

Les épreuves sportives du CEP débutent aujourd’hui

Les-épreuves-sportives-du-CEP

Les épreuves d’éducation physiques et sportives ont débuté hier dans l’arrondissement de Yaoundé 1er. Ce mercredi 22 avril 2015 dès 7h30, les candidats au Certificat d’études primaires (CEP) de l’arrondissement de Yaoundé 1er ont débuté les épreuves d’éducation physique et sportive. Elles s’achèvent le  30 avril prochain.

Lesdites épreuves ont été organisées en sous-centres.  Quatre stades ont été sélectionnés, à cet effet, pour accueillir les candidats : à la Retraite, à Emana, à Bastos et aux Coccinelles du palais. Le sous-centre du stade de la Retraite a accueilli hier plus de 300 candidats issus de trois écoles privées : l’Ecole catholique de la Retraite, l’Ecole privée la Gaieté et l’Ecole privée les Chérubins. C’est donc accompagnés de leurs encadreurs ou de leurs directeurs d’école que les candidats se sont livrés toute la matinée aux épreuves de gymnastique, de lancer de poids et de la course de vitesse.

C’était face à un jury d’enseignants d’EPS, concentrés devant les fiches individuelles de chaque candidat. « Il y a généralement cinq épreuves d’éducation physique et sportive et c’est au candidat de choisir l’épreuve qui lui sied le mieux », confie Benjamin Pinda, chef atelier de course au sous-centre du stade de la Retraite. Bien que ces épreuves obligatoires visent, en effet, à glaner des points bonus à l’examen final, elles ambitionnent également de faire « découvrir les talents de certains élèves afin de les orienter vers la discipline où ils excellent le mieux », explique Jean Théodore Bassi Ngoa Ze, délégué régional du ministère de l’Education de base pour le Centre. En revanche, les candidats ayant raté les épreuves d’éducation physique et sportive pourront se rattraper le dernier jour de l’examen à travers une épreuve écrite.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Pour ce qui est de l’épreuve pratique (agriculture, élevage, coloriage, dessin, peinture, etc.), pas de test cette année chez les candidats au CEP. En cause, la mauvaise organisation. « On a constaté que lors des activités pratiques, tous les candidats optaient pour l’épreuve culinaire et délaissaient les autres activités. Certains élèves se plaignaient aussi du fait que les enseignants mangeaient tous leurs repas. La cour de l’école était aussi envahie par les feux de bois. Donc il y avait un risque d’incendie. C’est autant de raisons qui ont poussé les responsables du Minedub à suspendre cette épreuve pratique, mais les cours continuent d’être dispensés», déclare Madeleine Mamat Daïfali, inspecteur coordonnateur des enseignements à la délégation régionale du Minedub pour le Centre. L’épreuve pratique demeure cependant dans la section anglophone, parce qu’étant mieux organisée. Rendez-vous est pris du 9 au 10  juin prochain pour les épreuves écrites du CEP.

Assiatou NGAPOUT

Populaires cette semaine

To Top