Features

Les enjeux de la migration vers la Télévision numérique terrestre expliqués à Douala

Cameroun-la-Télévision-numérique-terrestre

Les populations du Littoral sensibilisées sur les attitudes à adopter face à la transition.

Après le point de presse du ministre de la Communication, la campagne nationale de sensibilisation sur le passage à la télévision numérique a atteint les berges du Wouri. Lundi 27 octobre dernier, Douala, place forte des médias audiovisuels, n’a pas boudé cette rencontre. Au contraire, les échanges entre les membres de l’unité technique opérationnelle du CAM-DTV, ont permis de jauger les attentes des professionnels de la communication, mais aussi des technico-artistiques. Le coordonnateur du CAM DTV, François Bolvine Wakata, et son adjoint, Mezom Melouta, n’ont éludé aucune question. De leurs différentes réponses, il est ressorti un éclairage certain.

Les nombreux professionnels de la télévision présents à l’hôtel Sawa ont également été édifiés.

Du point de vue technologique, les participants à la campagne de sensibilisation ont pu apprendre que la Télévision numérique terrestre (TNT) présente une différence fondamentale avec le mode de diffusion analogique au niveau du traitement du signal tv. On apprendra à l’occasion que du fait de la numérisation des signaux du programme tv, la TNT, contrairement à la télévision analogique où un seul programme est diffusé sur une fréquence, permet de diffuser sur une même fréquence, plusieurs programmes (6 à 12 chaines). Les nombreux professionnels de la télévision présents à l’hôtel Sawa ont également été édifiés sur l’organisation des métiers. Du propos liminaire du Secrétaire général des services du gouverneur, Ludovic Ngbwa, ils retiendront par exemple que la TNT consacre davantage la nécessité de séparer au niveau des chaînes de télévision, les activités de production de contenu et celles de diffusion et de transmission. A Douala, on sait désormais plus que par le passé que la TNT va transformer l’industrie de l’audiovisuel mais aura aussi un impact significatif sur l’ensemble du secteur des télécommunications et celui des TIC.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Après juin 2015, le Cameroun migrera de l’analogique au numérique, ont expliqué les responsables du CAM-TV. En ce qui concerne la réception, François Bolvine Wakata, a déclaré que les populations devront se munir de téléviseurs numériques ou alors acquérir des décodeurs afin de continuer à utiliser leurs téléviseurs analogiques. Le gouvernement communiquera cependant en temps opportun sur les spécificités techniques de cette migration. En attendant ce grand saut, les populations de la région du Littoral savent désormais que la télévision numérique terrestre, à travers ses différentes variantes, va permettre la réception des programmes sur d’autres réseaux à l’instar des réseaux de mobiles et des réseaux à protocole Internet.

© Armand ESSOGO| Cameroon Tribune

Populaires cette semaine

To Top