Features

Les employés de Socapalm suspendent leur grève

grève-employés-Socapalm

Mardi matin dès 6 heures, les syndicats ont décidé de lever leur mot d’ordre de grève lancé le lundi 1er septembre 2014. C’était au terme de la réunion de crise tenue la veille au siège de l’entreprise agricole, à Douala.

Les grévistes ont obtenu la restauration de toutes les primes de rendement et d’appel, l’augmentation des salaires de base des employés, mais attendent encore beaucoup de la direction de Socapalm. « Nous avons soulevé 24 problèmes. Les membres du comité ad hoc continuent de se concerter pour trouver des solutions. Si rien n’est fait, nous allons reprendre la grève », menace Daniel Nzamouhé, un délégué du personnel établi dans la plantation de Kienké, à Kribi. Ce n’est pas tout…

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Ses camarades et lui continuent d’exiger le départ du directeur général et du directeur financier. Dans leur préavis de grève les employés de Socapalm accusaient leurs patrons de « gommer et ravaler au folklore les lois de la République du Cameroun », de violer l’arrêté ministériel N° 018/MTPS/SG/CJ du 26 mai 2013 fixant les conditions auxquelles doivent répondre les logements fournis aux travailleurs, le taux minimum et les modalités de l’indemnité compensatrice de logement. Ils dénonçaient aussi « la violation de l’article 10 du Règlement intérieur qui cause un préjudice énorme aux travailleurs », réclamaient la suppression des sanctions, primes, perte de la gratification » ainsi que la revalorisation du salaire minimum tel que prévu par le décret N° 2014/2217/PM du 24 Juillet 2014.

Robert Ndonkou

Populaires cette semaine

To Top