Features

Les chrétiens conviés à préserver la vie

Mgr-Jean-Mbarga-vie

Dans son homélie dimanche en la cathédrale Notre-Dame-Des-Victoires de Yaoundé, Mgr Jean Mbarga, a demandé aux fidèles d’œuvrer aussi pour la paix. « Comme le Christ est sorti vivant du tombeau, sortons nous aussi de nos égoïsmes, de nos fanatismes religieux pour créer la civilisation de la paix, de l’amour et de la vie. »

Durant la célébration de la messe de Pâques hier en la Cathédrale-Nôtre-Dame-Des-Victoires de Yaoundé, c’est un appel à la conversion que Mgr Jean Mbarga, archevêque métropolitain de Yaoundé, a lancé à tous les chrétiens d’ici et d’ailleurs. « La résurrection du Christ est une invite à un engagement à faire triompher le bien dans nos cœurs, nos familles et organisations », a-t-il suggeré. Et pour ce faire, l’archevêque souhaite que tout homme mette un accent dans la préservation de la paix et de la vie. Des valeurs qui sont actuellement menacées par des pensées égoïstes. C’est ainsi qu’il a ajouté : « Comme le Christ qui est mort par amour pour les hommes, ouvrons nos vies aux autres et combattons en nous les haines, les agressions, les intentions meurtrières. » Et dans la société, cela signifie assumer les devoirs citoyens, les règles de vie commune, la discipline sociale et l’amour de la nation.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Surtout que d’après l’officiant, cette fête de Pâques intervient dans un contexte particulier qui impose une prise de conscience de notre destin commun et des dangers qui peuvent ébranler la paix au Cameroun. C’est pourquoi, en la célébrant, pense l’archevêque, « nous fêtons le retour à la vie. Nous étions exposés à la mort. Elle s’est faite menaçante. Elle a même sévi. Fêtons cette résurrection en remerciant le Seigneur qui nous a fait redécouvrir les valeurs de la vie, la préciosité de la paix, la grandeur du vivre-ensemble et la nécessité de poursuivre notre développement. » A en croire Mgr Jean Mbarga, le Christ ressuscité demande aux croyants de ne pas avoir peur. Car la vie sera toujours victorieuse. Et au-delà, explique l’archevêque métropolitain : « Notre Dieu est le Dieu de la victoire. Face à la guerre, Dieu fait vaincre la paix. Face à la mort, il fait triompher la résurrection. Face à Satan, le Christ est vainqueur. Face aux ténèbres Dieu donne la lumière. Et face au mal, Dieu fait vaincre le bien. »

C’est donc une homélie dense et riche qu’a délivrée Mgr Jean Mbarga hier en la Cathédrale-Notre-Dame-Des-victoires de Yaoundé, avant de laisser les fidèles ouvrir le deuxième volet du dimanche de Pâques, dans leurs domiciles : les réjouissances

Elise ZIEMINE

Populaires cette semaine

To Top