Economie

Les belles affaires de Promote 2014

belges-Promote-technologiques-palais-Congrès

Très petites, petites, moyennes et grandes entreprises, présentes à la cinquième édition du Salon international de l’entreprise de la PME et du partenariat (Promote 2014) ont donné à voir. Neuf jours durant (du 06 au 14 décembre 2014), leurs stands, leurs produits et leurs messages ont conquis la foule de visiteurs (de 6 000 à l’ouverture à 20 000 à la veille du jour de clôture) présents sur le site. Le public, les exposants et les produits ont été au rendez-vous. L’objectif premier des exposants n’était pas de faire du chiffre. Les grandes entreprises déjà reconnues, ont durant ce salon, mis l’accent sur les innovations conçues pour leur clientèle, tant en termes de services que de produits. Promote a été aussi l’occasion pour d’autres entreprises de taille moyenne, de se faire connaître du public, exposer leur savoir-faire, et surtout présenter ou lancer de nouveaux produits. Et à côté, ces autres exposants qui auront profité pour réaliser de bonnes ventes.

Soit. De par son essence, Promote étant un salon, c’est-à-dire un espace spécialisé où les professionnels se réunissent pour réfléchir sur des thématiques propres à leurs secteurs d’activités et apporter des réponses, l’aspect professionnel n’a pas été éludé. Conférences- débats, tables rondes, apéros thématiques et rencontres B2B ont servi de cadres aux échanges entre les opérateurs économiques camerounais et étrangers. En attendant d’avoir les données consolidées, la Fondation Inter-Progress estime à plus d’un millier, les rendez-vous d’affaires organisés sur le site tout au long du salon. A côté du secteur privé, Promote aura aussi été l’occasion pour les administrations publiques présentes de mieux vendre la destination Cameroun aux investisseurs présents à ce salon. L’Agence de Promotion des investissements (API) s’est déployée dans ce sens, en allant à la rencontre des investisseurs présents sur le site pour leur présenter les incitations offertes par l’environnement des affaires au Cameroun, ainsi que les secteurs présentant des niches d’opportunités à saisir.

Dans le même ordre d’idées, le ministère des Finances (Minfi) a aussi maximisé sa présence à ce salon. D’après Atangana Evina, responsable de la participation du Minfi à Promote, deux objectifs étaient visés : présenter les nouveaux instruments mis en place pour améliorer la performance de l’économie camerounaise à travers les leviers fiscaux et à travers la mobilisation des ressources et toucher les entreprises étrangères sur le site pour leur montrer que la destination Cameroun est attractive. Bilan : « ces entreprises ont été atteintes », conclut-il.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

La cinquième édition referme ainsi ses portes avec pour les organisateurs, un bilan satisfaisant. « Le concept de promotion de l’entreprise, s’il n’est pas gagné, est sur la bonne voie », a confié Malet ma Njami mal Jam. Et d’ajouter, « Le Cameroun s’affirme là en termes d’ingénierie comme pays-ressource pour l’organisation des manifestations d’importance. L’expertise s’est mobilisée, à cet effet, et l’organisation a accroché les standards internationaux », ajoute-t-il. Autre motif de satisfaction, ce sont les améliorations observées. Pour Promote 2014 qui s’est déroulé à la fois au plais des Congrès et à la Foire Promo de Tsinga en face les deux espaces reliés par une passerelle piétonne, il y a eu une maîtrise du site. Surtout de la part des exposants qui ont fait preuve d’ingéniosité dans l’occupation des espaces alloués. Des chiffres de l’organisation font état de 80 stands installés à Promote respectant les standards internationaux. Autre progrès enregistré, c’est la maîtrise du temps par les exposants. « Ces derniers sont venus essentiellement faire de la promotion de leur entreprise, on a eu droit à un véritable show-case », conclut Malet ma Njami mal Jam.

Promote 2014, c’était aussi l’innovation. Rien à voir avec les quatre dernières éditions, si l’on se fie au commentaire du directeur général du palais des Congrès de Yaoundé, hôte du salon. « Cette année, en raison de la présence du Sénat, on ne pouvait pas faire comme avant. Contrairement aux précédentes éditions, les installations qui ont été acquises vont rester sur le site », a confié Christophe Mien Zok à la presse, samedi dernier, au cours d’une conférence. Promote 2014 terminé, le palais des Congrès où le gros des investissements déployés pour accueillir les exposants a été fait, héritera des installations (halles en matériaux semi durs et semi définitifs, éclairages publics, mobilier, etc.). D’ailleurs, une cérémonie de rétrocession devrait intervenir dans les prochains jours.

© Josiane TCHAKOUNTE | Cameroon Tribune

Populaires cette semaine

To Top