Features

Les avocats de Polycarpe Abah Abah exigent la présentation de l’historique des comptes de leur client

Polycarpe Abah Abah

Selon les conseils de l’ancien ministre des Finances accusé de détournement  de plus d’un milliard de FCFA, ces documents vont permettre de clarifier l’affaire. La dernière audience de l’affaire qui oppose l’Etat du Cameroun à l’ancien ministre des Finances, Polycarpe Abah Abah  pour détournement de deniers publics évalués à plus d’un milliard de FCFA au moment où il était Directeur général des impôts, s’est tenue ce lundi 10 août  2015 au Tribunal criminel spécial.

Selon le quotidien Le Messager qui relaie l’information dans  son édition de ce mardi 11 août 2015, le Tcs a rendu une décision «  avant dire droit ». «  La décision enjoint la Commercial Bank of Cameroon (CBC) de produire les historiques des comptes de Polycarpe Abah Abah, des comptes de la direction des impôts qui permettaient le remboursement des Tva et Tca de l’époque où il dirigeait cette administration ». 

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

A en croire Me Antoine Marcel Mong qui défend l’ex Minfi « Nous pensons qu’avec l’arrivée de ces pièces, un pan de ce dossier sera éclairci parce que tout ce qui est perception des intérêts, constitution des Dat, nous pensons qu’avec la production des comptes, le Tribunal sera édifié ». Pour lui, « sans ces éléments, la défense ne peut continuer la phase de la procédure qu’on appelle cross examination ».    

Si dans le camp de la défense on est satisfait de cette décision du tribunal, l’accusation quant à elle, a du mal à cacher son exaspération. « Les conseils d’Abah Abah nous tournent en conjecture, des pièces sont contestées, des incidents sont levés, tout ça c’est parce que la défense n’a pas encore affuté ses armes. Mais malgré toutes ces tergiversation, l’Etat du Cameroun pense que les éléments sont bien accablants et que le tribunal finira par rendre un verdict qui se rapproche le mieux possible de la vérité », soutient Me Nchankou  Njindam avocat de l’Etat du Cameroun dans cette affaire.

La prochaine audience se tiendra le 1er septembre 2015 au Tribunal criminel spécial.

Béatrice Kazé

Populaires cette semaine

To Top