Actu'Décalée

Les 200 lycéennes enlevées par Boko Haram seraient presque toutes décédées

Boko Haram

C’est dans un rapport publié par les nations Unis que cette information a été rendue publique. On se souvient que c’était  le 14 avril  2014 que les filles dont l’âge est compris entre 14 et 18 ans avaient été enlevées à Chibok dans la localité de l’Etat du Borno dans le Nord-est du Nigéria.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Pour certains d’entre elles qui ont eu la vie sauve, c’est parce qu’elles ont été mariées par force. D’autres sources annoncent que sur les 200 filles enlevées, 53 ont réussi à s’échapper des griffes des membres de la secte terroriste Boko Haram. Mais pour  celles qui n’ont pas pu s’échapper et  qui n’ont pas été  mariées par force pour rester en vie,  les Nations Unies ont confirmé à travers leur rapport que ces dernières ne sont plus en vie. Les membres de Boko Haram sous l’ordre d’Aboubakar Shekau les ont exécutés.

On peut donc dire, à en croire au rapport des Nations Unies que tout espoir est perdu de retrouver des filles encore en vie un an après leur enlèvement.

 Source link

Populaires cette semaine

To Top