Features

L’Ecole pratique d’agriculture de Binguela se dote d’un Centre technique des métiers du bois

bois-société-industrielle-de-Mbam-forestières

Une convention de partenariat a été signée à cet effet ce 14 avril à Yaoundé, entre le président de la Chambre d’agriculture, des pêches, de l’élevage et des forêts du Cameroun (Capef), et une entreprise belge. Janvier Mongui Sossomba, président du Capef, et Michel Boucher, Directeur général de l’entreprise belge TWT, ont parafé les documents relatifs à la création d’un Centre technique des métiers du bois à l’Ecole pratique d’agriculture de Binguela.

Avec ce centre qui ouvrira bientôt ses portes, l’école créée en 1962 avec le soutien du Fonds européen pour le développement (FED), s’ouvre à de nouveaux horizons. Le partenariat ainsi scellé vise non seulement l’ouverture dans les prochains mois d’un Centre technique des métiers du bois, mais aussi, la formation des formateurs chargés de former à leur tour les jeunes camerounais intéressés par les métiers du bois. Et, ainsi mettre en œuvre la vision de la création d’emploi qualifiés et durable pour la réduction de la pauvreté et l’assurance d’une croissance économique au Cameroun.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Pour le président de la Capef, ce centre va « recevoir des jeunes camerounais qui ambitionnent de parfaire ce qu’ils savent déjà, ou d’apprendre quelque chose dans ce domaine, afin de les permettre de créer des emplois pour eux-mêmes d’abord et créer des emplois pour d’autres camerounais ». Ce partenariat va parmettre d’aménager le site de Binguela et d’y construire le premier projet d’unité de la troisième transformation du bois en plus de cette école de formation professionnelle pour le métier du bois.

L’école pratique d’agriculture de Binguela située à une trentaine de kilomètres de Yaoundé est bâtie sur une superficie de 118 hectares. Ses bâtiments, réfectoire, dortoir ont récemment été mis à jour. Il est doté d’un vaste champs d’application, de deux forages de 8m3 pour l’alimentation du château et du campus, d’une unité de stockage de la provende nouvellement approvisionnée, d’une broyeuse électrique, des étangs attendant d’être empoissonnés. « Le prochain Centre technique des métiers du bois permettra de former les jeunes camerounais aux métiers du bois, de manière à mettre sur le marché des produits qui pourront être vendus en Europe, créer de l’emploi, créer de l’auto emploi, et valoriser cette ressource dont la nature nous a dotée, à savoir la forêt », dixit Janvier Mongui Sossomba.

Onana N. Aaron

Populaires cette semaine

To Top